Cet article date de plus de 6 ans

Réformes des rythmes scolaires. La ville de Grenoble recrute ses animateurs

La municipalité de Grenoble consacre plusieurs centaines de milliers d'euros à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires malgré un contexte économique tendu. Plus de 200 animateurs vont être recrutés. Les entretiens commencent la semaine prochaine.
La mairie cherche des animateurs périscolaires pour animer les temps libérés à la suite de la réforme des rythmes scolaires qui sera mise en place à la rentrée prochaine. La mairie a déjà reçu 300 candidatures et organise les premiers recrutements la semaine prochaine. Au total, 70% des postulants seront acceptés.

Trois types de postes sont possibles: le soutien scolaire, la récré active et les ateliers éducatifs. Le programme est adapté selon les quartiers: " Chaque école a un programme très spécifique. Du côté de Villeneuve, on a opté pour des activités plutôt sportives, alors que dans le centre ville, même si les activités sportives restent présentes, on axera plus sur les activités culturelles" résume Rémédios Gonzales Canales, animatrice.

Un investissement pour la ville qui s'élève à des centaines de milliers d'euros. Elisa Martin, première adjointe à la marie de Grenoble, avoue que le contexte n'y est pas forcément propice: "Nous sommes prêts naturellement à consacrer les moyens nécessaires à cette réforme car pour nous c'est une priorité, mais il n'empêche que le contexte d'austérité que nous subissons pose question."

Reportage Jérôme Ducrot et Dominique Bourget:
durée de la vidéo: 01 min 47
L'accueil périscolaire à Grenoble

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation