Valmont apportera la lumière au Qatar

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claude Fallas

A Charmeil, près de Vichy, l'entreprise Valmont France a décroché un contrat exceptionnel : fournir 272 colonnes lumineuses au nouvel aéroport international de Doha, au Qatar. Un contrat de 16 millions d'euros, validé mardi par l'acheteur. Mercredi, le projet était présenté aux salariés.

L'acheteur est venu en personne à Charmeil, près de Vichy, pour prévenir l'entreprise établie dans l'Allier que c'est son prototype qui avait été retenu. Un mât de 28 mètres de haut, equipé de leds à l'intérieur et habillé d'une calligraphie qui reprend l'hymne du Qatar, avec à son sommet une plateforme mobile et 6 lampes puissantes. Une réalisation qui répond à un cahier des charges de 400 pages, conçue notamment pour résister aux tempêtes de sable.

C'est au Qatar que les 272 colonnes lumineuses devront être transportées, avant d'être installées sur les 8 premiers kilomètres de l'autoroute qui rejoint le tout nouvel aéroport de Doha à la ville, 18 km plus loin. 8 kilomètres d'autoroute dont l'éclairage a posé problème à l'aéroport, qui en était déjà à son 3e appel à projets pour obtenir les luminaires de ses rêves. Après un constructeur turc, puis des australiens qui ont fait fabriqué en Chine les luminaires dont le rendu n'était finalement pas au goût des commanditaires, c'est donc l'entreprise basée dans l'Allier qui a remporté la mise avec un contrat de 16 millions d'euros à la clé.

Des risques, mais 12 embauches à la clé

Une commande qui tombe à point nommé, alors que le numéro 1 de l'éclairage public s'apprêtait à faire face à une période de sous-activité, en cette année d'élections municipales et dans un contexte d'économies budgétaires. Pour décrocher le marché, l'entreprise a dû prendre des risques financiers et techniques. Dès novembre dernier, une équipe s'emparait du projet. Valmont France a ainsi obtenu son plus gros contrat, qui devrait faire passer son chiffre d'affaire à l'export de 5% en 2014 à 25% en 2015.

Cette bonne nouvelle, l'entreprise la partage avec la quinzaine de sous-traitants qu'elle emploie, dont la moitié sont auvergnats. Chaque semaine, une dizaine de colonnes devraient être assemblées dans l'Allier, avant de prendre le bateau pour arriver à destination près de 2 mois plus tard. Les premières colonnes devraient prendre la mer à la mi-octobre. Mais Valmont espère que d'autres projets pourraient émerger de ce contact avec le Qatar, notamment avec les nouvelles villes qui sortent de terre dans ce pays en plein boum économique.
durée de la vidéo: 01 min 46
Le mât lumineux de Valmont éclairera le Qatar