• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Filière jihadiste : Le groupuscule de Vaulx en Velin projetait des actions violentes

La justice a confirmé vendredi soir la dangerosité du groupuscule islamiste interpellé les 16 et 17 septembre à Vaulx en Velin. Elle indique qu' "une kalachnikov armée" a été découvert au domicile d'un des suspects, qui a lui aussi été arrêté jeudi.Il "voulait mourir en martyr".  
         

Par Philippe Bette

Le parquet du tribunal de Paris a confirmé par communiqué vendredi soir la dangerosité du groupuscule islamiste arrêté en début de semaine à Vaulx en Velin :  5 personnes arrêtées dans le cadre de cette enquête sur les filières jihadistes sont présentées aujourd' hui devant les juges d' instruction "pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, financement du terrorisme, port et détention d'armes dangereuses (A et B)".Le parquet de Paris demande leur placement en détention provisoire.

C'est mardi que les policiers de la direction judiciaire de la DGSI interviennent à Vaulx en Velin pour interpeller plusieurs individus soupçonnés d'appartenir à une filière d'acheminement de jeunes combattants vers la Syrie. L'enquête vise initialement les membres d'une même fratrie  "dont 3 combattent actuellement en Syrie au sein de l'organisation terroriste de l'El" mais s'élargit aux 3 autres qui vivent en région lyonnaise .Des éléments de l'enquête laissent craindre l'  imminence d'actions violentes.

"Deux membres présumés de la filière,frère et soeur, agés de 22 et 24 ans, sont placés en garde à vue ainsi qu'une jeune fille mineure de 13 ans qui vit dans l'appartement de la fratrie .L'un des frères prend la fuite à la vue du dispositif policier".

Un peu plus tard,le GIGN procède à l'interpellation de 4 autres personnes les 16 et 17 septembre dans le Rhône et l'Isère. L'une d'elles est suspectée de vouloir procurer des armes au fuyard. Entre temps, deux des personnes placées en garde à vue sont libérées. La jeune fille mineure, candidate au départ en Syrie, fait l'objet d'une prise en charge éducative à l'issue de sa garde à vue. 

Mais les perquisitions confirment les craintes des enquêteurs . Elles permettent "la découverte de nombreux documents, de sommes d'argent, de téléphones portables, de matériels informatiques et, au domicile du suspect en fuite, d'une kalachnikov approvisionnée de 27cartouches et d'une cartouche chambrée, le mode rafale engagé, outre des munitions de divers calibres".Lors de la perquisition, il est constaté que "la télévision , allumée ,diffuse l'embléme de l'EL."    
 
L'homme qui a pris la fuite est finalement interpellé dans un taxiphone de Vaulx en Velin le 18 septembre à Vaulx en Velin après avoir opposé une violente résistance aux policiers .Il est alors porteur d'un revolver de calibre 38,chargé.Cet homme projetait, selon la justice, "des actions violentes ,destinées à se procurer des fonds pour financer le jihad en Syrie" et cherchait en conséquence à se procurer d'autres armes. Deux des frères , précise encore le parquet de Paris, nourrissaient l'ambition de "mourir en martyr" comme l'un des membres de leur famille, décédé dans un attentat suicide en Syrie en juin dernier.   
       
 


 
Interpellations Meyzieu Djihad

 

Sur le même sujet

Eugène Christophe parle de la naissance du maillot jaune

Les + Lus