• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

PSG/OL : Gourcuff sur le banc des remplaçants

© AFP
© AFP

Recruté il y a 4 ans pour 22 millions d'euros et 4,5 millions de bonus,Gourcuff n'aura en définitive joué depuis que la moitié des matches de l'OL.Le joueur a été blessé à 15 reprises.Il alterne de rares périodes de forme et de longues indisponibilités.Il sera simplement remplaçant contre PSG      

Par AFP

Arrivé à Lyon en grande pompe, il y a quatre ans en provenance de Bordeaux, où il n'aura en fin de compte brillé qu'une saison, celle du titre en 2009, Yoann Gourcuff a vécu son passage à l'OL en pointillé, alternant les rares bonnes périodes et les fréquentes indisponibilités.

Le joueur, âgé de 28 ans, acquis pour 22 millions d'euros et 4,5 M EUR de bonus avec un contrat mirifique de cinq ans qui prend fin en juin prochain et dont lecoût global aura été de 50 M EUR environ, a été blessé à quinze reprises.Et il ne sera pas au coup d'envoi dimanche contre Paris Saint-Germain mais seulement remplaçant comme l'a confirmé l'entraîneur Hubert Fournier, vendredi.Mais plus que les maux dont il a souffert, ce sont les délais de guérison qu'il
s'impose qui ont fini par agacer le club rhodanien et indigner les supporteurs, l'estimant en outre indifférent à la vie de l'effectif.

Baisse de salaire    


Le geste de Yoann Gourcuff d'accepter une baisse de son salaire de quelques 500.000 euros mensuels, dont l'importance demeure en réalité inconnue, pour un contrat aux multiples tiroirs, relève autant de l'entreprisede communication envers le public que de la nécessité de réadapter la rémunérationd'un joueur, dont le recrutement est un échec, afin de soulager les finances du club.

Car une fronde du public se préparait pour le retour, à Gerland, du Breton autourduquel l'OL souhaitait initialement créer une marque commerciale, objectif difficileavec un joueur répugnant les obligations médiatiques et l'environnement populaire. Il avait d'ailleurs été très gêné de l'accueil du club en août 2010 devant 15.000 personnes.Au printemps, l'entraîneur Rémi Garde, alors sur le départ, avait reconnu que la gestion du cas Gourcuff "avait été difficile" durant les trois ans de sa mission à la tête de l'équipe.

Arrivé "avec un oeil neuf", son successeur Hubert Fournier, n'a pu, en compétition, l'aligner que durant une quinzaine de minutes contre Monaco (2-1), le 12 septembre, après qu'il a passé l'été à soigner la blessure, mal diagnostiquée, d'une cheville touchée au printemps, puis un mal de dos.

l'OL performant avec Gourcuff

"J'attends qu'il nous apporte sur un temps de jeu limité, ce dont il est capable,quand il est en pleine possession de ses moyens. Il en est encore un peu loin",avait déclaré Fournier, à l'avant-veille de recevoir l'ASM.Avec Yoann Gourcuff, après qu'il ait enchaîné trois ou quatre matches, l'Olympique lyonnais est reconnu plus performant.Depuis son arrivée, il n'a toutefois participé qu'à peine à la moitié des rencontres jouées par l'OL.

"Nous sommes devant un joueur arrêté pendant trois mois et demi et qui a des difficultés à enchaîner les entraînements à haute intensité. Cela met plus de temps que ce que nous aurions souhaité", plaidait Hubert Fournier, début septembre lors d'une conférence de presse menée avec Jean-Michel Aulas, lequel aimerait toujours qu'il prolonge notamment pour des raisons comptables liées à la durée d'amortissement du contrat.

"Il a eu des ruptures dans ses saisons depuis plusieurs années et cela a des conséquences.Yoann doit aussi trouver une certaine confiance dans son aptitude physique à pouvoirenchaîner des entraînements et les matches. C'est le dernier blocage pour lui",avait estimé l'entraîneur.

"Nous sommes contraints d'adapter les charges. Dès lors que l'on monte en puissance,on est obligé de canaliser car il est en souffrance mais il n'est pas sur une chaise longue depuis trois mois et demi", avait encore assuré Fournier.Néanmoins, avec un match hebdomadaire pour l'OL absent de la scène européenne cette saison, peut-être Gourcuff trouvera-t-il enfin le bon rythme pour revenir à son meilleur niveau avant sans doute de quitter Lyon, libre.





Sur le même sujet

Une danseuse de cabaret retrouvée morte à Taluyers, dans le Rhône, rappel des faits

Les + Lus