Echec scolaire : l'enquête de l'Afev auprès de 633 écoliers (CM)

archives / © France 3 RA
archives / © France 3 RA

Mercredi 24 septembre, l'association Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville) en partenariat avec une trentaine d'association organisait La 7ème "journée de refus de l'échec scolaire" sur le thème : "Inégaux face à la réussite éducative".

Par DM

Pour évoquer cette question, le 12/13 Rhône-Alpes recevait aujourd'hui Frédéric Delattre, délégué régional de l'Afev. (la vidéo ci-dessous)...
Frédéric Delattre, délégué régional de l'Afev, invité du 12/13 Rhône-Alpes
Interview S.Boschiero - 25/09/14

Les enfants français ont-ils tous les mêmes chances de réussir à l'école ? L'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) regroupe plus de 7 000 étudiants bénévoles apportant du soutien scolaire à autant d'enfants ou jeunes dans les quartiers populaires. Tous les ans, elle prend le pouls du rapport à l'école des enfants de milieux défavorisés. Cette année, elle a aussi comparé leurs réponses avec celles d'enfants de quartiers plus favorisés, interrogeant au total 633 enfants en CM1 et CM2, entre mai et juin 2014.

Parmi les critères retenus : l'utilisation du temps libre, l'organisation de la famille, le vécu de la scolarité ou encore le soutien scolaire apporté par les familles aux enfants. 

  • Ainsi selon l'association, 41,5% des écoliers inscrits en zone d'éducation prioritaire (ZEP) ne peuvent pas compter sur leurs parents pour faire leurs devoirs, contre 28,5% chez les enfants de milieux plus favorisés.
  • Les enfants de ZEP dorment moins et sont moins nombreux à prendre un petit déjeuner avant d'aller à l'école. Ce mode de vie "diminue leurs capacités d'attention et de concentration à l'école", ils sont "dans des conditions d'apprentissage moins favorables", relève l'enquête.
  • Dans les quartiers plus favorisés, 71,5% des enfants se couchent avant ou aux alentours de 21h s'il y a école le lendemain, mais en zone d'éducation prioritaire, 49% s'endorment après 22h dont 28% vers 23h ou plus tard. L'utilisation des écrans participe à ce coucher tardif : deux-tiers (63%) des enfants de ZEP ont une télévision dans leur chambre, contre un quart (27,5%) des autres enfants.
  • Concernant le petit déjeuner, 54% des enfants de ZEP le prennent systématiquement (82% dans les milieux plus favorisés), 33% certains matins, 13% jamais. 
  • Les écoliers de ZEP se sentent plutôt comme les autres à l'école. Ils disent y apprendre des choses intéressantes dans les mêmes proportions (62%).
>> www.refusechecscolaire.org
>> www.afev.fr

Lire aussi ...

Pourquoi veut-on en finir avec le redoublement ? (sur Francetvinfo)

Sur le même sujet

Les + Lus