Cet article date de plus de 6 ans

La justice européenne rend son nom au couteau Laguiole

Le maire de Laguiole dans l’Aveyron a lancé un "vive l'Europe" quand il a appris que la justice européenne avait annulé, pour toute une gamme d'ustensiles, la marque Laguiole déposée par une personne étrangère au village,Gilbert Szajner.
Les élus et les 110 salariés de la Forge de Laguiole dans l'Aveyron sont satisfaits. Après six ans de batailles judiciaires, l'Europe reconnaît la marque du couteau Laguiole, un terroir, un territoire et un savoir faire.
Les élus et les 110 salariés de la Forge de Laguiole dans l'Aveyron sont satisfaits. Après six ans de batailles judiciaires, l'Europe reconnaît la marque du couteau Laguiole, un terroir, un territoire et un savoir faire. © France3
Gilbert Szajner, multipliait depuis vingt ans les dépôts de marques "Laguiole" sur 38 catégories d'articles de la maison pour s'assurer un monopole de leur distribution. Mais il ne pourra plus prétendre interdire à la concurrence la commercialisation dans l'UE des ustensiles à lame, de la même famille que les célèbres couteaux de la société "Forge de Laguiole", installée dans le village aveyronnais avec ses 110 salariés.

Le tribunal de première instance de l'Union européenne a annulé pour tous "les outils et instruments à main entraînés manuellement" - tels que les rasoirs,coupe-ongles, coupe-papiers, ouvre-bouteilles, cure-pipes, etc. - la marque communautaire déposée en 2001 par M. Szajner contre laquelle "Forge de Laguiole" avait engagé la bataille.  

"C'est Laguiole qui gagne Vive l'Europe ! " a lancé le maire de la commune Vincent Alazard, ajoutant cependant : "Ce qui me fait mal, c'est que ce soit l'Europe qui ait le bon sens de reconnaître les choses avant notre pays".

Le couteau Laguiole retrouve son nom mais la décision du tribunal peut encore faire l'objet d'un pourvoi devant la Cour de justice de l'UE. M. Szajner est toujours autorisé à maintenir sa marque sur les autres produits qu'il a protégé de toute concurrence ( vêtements, briquets, barbecues, casseroles ou lunettes) ce qui hérisse la commune. "Nous luttons toujours pour obtenir la nullité des marques déposées par M. Szajner pour 38 classes de produits et faire reconnaître sa tromperie commerciale, puisqu'il se sert du nom de notre village pour ses produits fabriqués en Asie", a expliqué le maire de Laguiole.


durée de la vidéo: 01 min 39
La justice européenne rend son nom au couteau Laguiole

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice économie