L'Union des donneurs de sang de la Drôme suspend son activité

L'Union de la Drôme des Associations pour le don du sang bénévole a annoncé lundi 5 janvier qu'elle suspendait son activité pour protester contre le fait que la vente de plasma thérapeutique ne relève plus désormais du monopole de l'Etablissement français du sang (EFS).

Dénonçant dans un communiqué une "dérive commerciale", elle a appelé ses 22 associations locales "à suspendre leur activité et à informer les donneurs de sang de la situation". "Quand le gouvernement aura entendu raison, nous reprendrons, bien entendu, notre activité au service des malades", souligne-t-elle, les invitant à adresser leurs doléances à la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Dans une décision du 23 juillet, le Conseil d'Etat, se fondant sur la réglementation européenne, a statué qu'une société de produits sanguins pourra désormais commercialiser en France un type de plasma thérapeutique, dit "SD", dès lors que sa production inclut un procédé industriel.

Il était saisi par la société Octapharma France, qui souhaitait obtenir une autorisation de mise sur le marché français de son produit "Octaplas", un "plasma SD", constitué de plasma frais congelé traité par solvant-détergent (SD) pour réduire le risque de transmission d'agents pathogènes, déjà commercialisé dans d'autres pays européens. Octapharma demandait à la haute juridiction administrative d'annuler une décision de 2010 de l'agence du médicament (l'Afssaps devenue l'ANSM) qui, en rangeant son produit parmi les produits labiles (produits sanguins d'origine humaine pour transfusion) relevant du monopole, faisait obstacle à sa commercialisation en France.
"La Cour de Justice Européenne, puis le Conseil d'Etat ont donné raison" à Octapharma (...) et "à partir du 1er janvier le plasma +Médicament+ de Octapharma va être distribué par....l'EFS et sera concurrent des deux autres formes de +Plasma thérapeutique que produit éthiquement l'EFS et qu'il distribue aussi aux hôpitaux", dénonce l'union départementale. Elle déplore en outre que le "décret d'application en cours de rédaction n'indique aucune disposition permettant de contrôler le caractère éthique  du produit Octapharma, ni la traçabilité des poches de plasma utilisées".

ci-dessous le reportage à Montélimar...

durée de la vidéo : 00h01mn43s
reportage de B.Bourgeot et N.Ferro (montage F.Bernès) - 6/1/15 ©France 3 RA

Intervenants : 
1 - Henri Laval, Président de l'union drômoise des associations de bénévoles pour le don du sang
2 - Jean-Pierre Basset, Membre de l'union drômoise

Lire aussi...
Les vampires de Lachen (sur www.hebdo.ch)