• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le FC Bourg-Peronnas en Ligue 2 : les Burgiens exultent !

Les Bleus ont été acclamés par leurs supporters samedi au balcon de l'Hôtel de ville. / © France 3 Rhône-Alpes
Les Bleus ont été acclamés par leurs supporters samedi au balcon de l'Hôtel de ville. / © France 3 Rhône-Alpes

Bourg-Péronnas a validé sa montée en Ligue 2, vendredi lors de la dernière journée du championnat National. Le club s'est adjugé la 3è marche du podium en battant, sur sa pelouse, Boulogne 2 à 0. Le foot professionnel : une première pour l'Ain, une immense fierté pour les Burgiens.

Par S.M; avec AFP

Les Burgiens se sont montrés complètement tétanisés par l'enjeu de la montée lors de la première période. Malgré quelques occasions, ils ont progressivement reculé sur le terrain, laissant les Nordistes se montrer dangereux.

La situation s'est débloquée pour Bourg-Peronnas à la 53e minute, grâce à Florent Ogier : sur un coup franc mal négocié par Boulogne, il est venu ouvrir la marque en reprenant de demi-volée. Mais le but n'a pas libéré les Burgiens qui ont laissé les Boulonnais, comme en première période, prendre l'initiative et se sont mis en danger à plusieurs reprises. Heureusement, Lamine Diompy est venu scellé la première montée dans le football professionnel français de Bourg à la 89e. 

La victoire était obligatoire pour Bourg-Peronnas car, dans le même temps, Strasbourg s'est imposé sur sa pelouse grâce à un penalty de Jérémy Blayac à la 62e minute et une tête rageuse du même Blayac (79e).

Bourg-Peronnas ne se voyait pas si haut

Le FC ne se voyait pas si haut en début de saison quand son objectif initial n'était que le maintien. "Le maintien était notre objectif. Nous nous disions que c'était déjà beau et l'ambition est venue au fil des semaines, des mois", reconnaît Gilles Garnier, président du club qui s'est illustré par le passé par des parcours glorieux en Coupe de France, avec notamment un quart de finale perdu contre Lyon en 1998 (2-0) après avoir éliminé deux clubs de première division, Montpellier et Metz. En 2003 et en 2012, le FCBP a également perdu en 8es de finale devant Auxerre (3-1) et Marseille (3-1).

"Nous nous sommes appuyés sur un groupe de 23 à 24 joueurs. Il y a eu une bonne alchimie avec l'encadrement. Nous nous sommes rendus compte dès l'avant-saison que nous avions une équipe qui envoyait du jeu", explique le dirigeant.

Le FCBP, qui doit devenir à partir du 1er juillet le FC Bourg-en-Bresse Peronnas 01 et travaille depuis l'automne à se constituer en Société anonyme de sport professionnel (SASP) sera le premier club de football de l'Ain à jouer au niveau professionnel. Il avait déjà été le premier du département à accéder au championnat de France amateur (5e niv.) en 1994.

Comme tous les prétendants à l'accession, le FCBP est suivi depuis quelques semaines par la Fédération française pour préparer les dirigeants aux exigences du milieu professionnel.

En L2 mais dans quel stade ?

Le budget du club était cette saison de 2,5 millions d'euros et pourrait être, avec l'apport des droits TV, de 5 à 5,5 millions d'euros selon Gilles Garnier. Alors que la montée se précisait, la moyenne de spectateurs est allée croissante et le club bressan peut s'appuyer actuellement sur le soutien de 2.000 à 2.500 spectateurs par match au stade municipal de Peronnas. Et en Ligue 2, le FCBP pourrait aussi attirer du public venu de Saône-et-Loire ou du Jura.

Toutefois, le club devra déménager. L'hypothèse de s'installer au stade Verchère de Bourg-en-Bresse, une enceinte de 11.500 places destinée au club de rugby, l'US Bressanne, semble privilégiée. "Nous y travaillons avec les collectivités locales. Leur écoute s'est intensifiée depuis décembre dernier, notamment après notre victoire sur le Paris FC. Nous nous sommes interrogés et nous nous sommes vraiment penchés dessus", souligne Gilles Garnier.

Désormais quatrième club rhônalpin professionnel, avec Évian/Thonon, Lyon et surtout Saint-Étienne dont il est club partenaire et qui pourrait lui apporter une aide en prêt de joueurs, le FC Bourg-Peronnas espère maintenant avoir quelques retombées pour se renforcer efficacement afin de tenir son rang
en L2.


Le compte-rendu du match avec Jean Perrier :
Le FC Bourg-Peronnas accède en Ligue 2

Le bonheur des Burgiens avec Elisabeth Phily et Pascale Labé :
Bourg-en-Bresse en liesse

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Givors : Réactions exaspérées des automobilistes

Les + Lus