Vote PS : En Auvergne, les militants préfèrent la motion de Cambadélis

Le Premier Secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis s'apprête à voter à Paris, le 21 mai 2015. Son texte a rassemblé plus de 60 % des voix des militants. / © MARTIN BUREAU/AFP
Le Premier Secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis s'apprête à voter à Paris, le 21 mai 2015. Son texte a rassemblé plus de 60 % des voix des militants. / © MARTIN BUREAU/AFP

Comme au niveau national, les militants PS ont placé la motion A en tête dans les quatre départements de la région Auvergne. Le Cantal et la Haute-Loire sont les plus loyalistes. Surprise dans l’Allier : la motion de la députée Karine Berger dépasse celle des frondeurs.

Par Brigitte Cante

La motion A, portée par le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis a été placée en tête par l’ensemble des militants auvergnats jeudi soir. Il s’agit d’une motion de synthèse, avec les signatures de la quasi-totalité des ministres, de Manuel Valls lui-même, jusqu’à Martine Aubry. Toutefois, si la motion A l’emporte, le taux de participation relativise le soutien apporté par les adhérents socialistes à la politique de François Hollande.

Dans le Puy-de-Dôme, avec 1590 adhérents inscrits et 781 votants, un militant sur deux seulement a décidé d’aller voter pour départager les motions et désigner le patron de leur parti. Une étape pourtant cruciale avant le Congrès national du PS qui aura lieu du 5 au 7 juin à Poitiers.

Pierre Danel, premier secrétaire fédéral adjoint du PS, défend dans le Puy-de-Dôme les couleurs de la motion A : "Le résultat est très positif. La ligne majoritaire est confirmée. Les frondeurs n’ont pas modifié les équilibres au sein du Parti Socialiste. C’est un signe de maturité. Le message porte à la fois sur la persévérance de la politique de remise en ordre des comptes publics, mais aussi sur des propositions d’évolutions économiques, notamment fiscales. Il ne s’agit pas d’une motion-godillot."

Le Cantal et la Haute-Loire se sont distingués comme les départements les plus loyalistes. Plus de 81 % des 287 votants altiligériens ont préféré la motion de J.C. Cambadélis. Mais les frondeurs sont arrivés en tête au Puy-en-Velay.

Dans le Cantal, la motion A soutenue par le député pro-Hollande et pro-Valls Alain Calmette, obtient plus de 65 % des 147 votants. Dans ce département, le score des frondeurs est plus élevé qu’au niveau national.

Surprise dans l’Allier :  si la motion favorable au gouvernement, portée localement par le conseiller régional Jean Mallot, est bien arrivée en tête, la motion de la députée des Hautes-Alpes Karine Berger a réussi à troubler le jeu politique dans ce département en dépassant les frondeurs de six petites voix. Six voix qui ont du poids politiquement. Ce texte, qui mise sur le renouvellement des idées et des élus, a séduit les socialistes bourbonnais.

Le scrutin interne au PS ne s’arrête pas là. Les militants socialistes doivent retourner aux urnes le 28 mai pour désigner le chef de file de leur parti. Dans chaque département, ils se prononceront également pour les listes de candidats aux élections régionales.

Sur le même sujet

Les + Lus