• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Des abeilles produisent du miel vert et rouge près de Grenoble en Isère

Une récolte inédite
Une récolte inédite

Autour de Crolles, apiculteurs amateurs ou professionnels sont un peu surpris en cette fin de récolte. Lorsqu'ils sortent un cadre de leur ruche, il n'est pas rare de voir des alvéoles virer au vert ou au rouge. Les abeilles auraient-elles inventé le miel multicolore?

Par Franck Grassaud

Imaginez la tête de l'apiculteur qui découvre un miel tricolore, jaune (comme d'habitude), vert et rouge! Il y a de quoi désespérer de la nature. Mais à Crolles, près de Grenoble, l'inquiétude a été de courte durée. Quatre apiculteurs ont vite pensé à l'usine des sirops Teisseire, toute proche. 

Un miel multicolore / © Sophie Villatte
Un miel multicolore / © Sophie Villatte

Ils savent que quand les abeilles ne trouvent pas de quoi se nourrir dans les fleurs, elles délaissent les champs pour aller quelques kilomètres plus loin, butiner des sucreries par exemple. Mais, l'usine a du mal à comprendre car ses matières premières, comme finies, ne sont pas entreposées à l'air libre. Des apiculteurs seront reçus mercredi 18 septembre par la direction. En attendant, des analyses doivent être menées de part et d'autre, à l'usine comme sur le miel récolté par les apiculteurs, pour connaître la source de cette "pollution".

DMCloud:104837
Du miel vert!

Le cas M&M's


Il y a une dizaine d'années, pareille mésaventure était arrivée dans le secteur et Teisseire avait été rendu responsable. Depuis, un producteur de confitures s'est aussi installé non loin de là.  

En août 2012, des abeilles de Ribeauvillé dans le Haut-Rhin avait aussi produit du miel bleu, vert ou marron chocolat... Après une enquête, les soupçons se sont portés rapidement, et à juste titre, sur une usine qui produisait du biogaz à partir de déchets organiques et de résidus de l'industrie agroalimentaire, stockés en plein air… dont les chocolats M&M’s, enrobés de colorants marron, rouge, jaune, bleu et vert! Le miel était inexploitable.

En Isère, le miel produit est, pour le moment, beaucoup plus sucré qu'à l'habitude mais la "pollution" ne semble pas être terminée si l'on en croit les dernières récoltes.  

Sur le même sujet

Archives : les 20 ans du classement du Vieux-Lyon

Les + Lus