L'aéroclub Clermont-Limagne en zone de turbulences

L'aéroclub de Clermont-Limagne est en difficulté : Vinci, le propriétaire du terrain veut augmenter le loyer de plus de 500% / © Virginie Cooke
L'aéroclub de Clermont-Limagne est en difficulté : Vinci, le propriétaire du terrain veut augmenter le loyer de plus de 500% / © Virginie Cooke

L'avenir de l’aéroclub Clermont-Limagne est nuageux. Le club se trouve sur la plateforme aéroportuaire de Clermont-Ferrand gérée par Vinci qui veut fortement augmenter leur loyer pour l'année prochaine : il passerait de 4200 à 23 000 euros par an soit une augmentation de plus de 500 %.

Par Valérie Mathieu

Le loyer de l’aéroclub Clermont-Limagne va passer de 4200 euros par an en 2017 à 23 000 euros en 2018.

L’aérodrome se trouve sur le domaine public, un syndicat mixte composé de la région, du département et de la communauté d’agglomération en est propriétaire. Mais la gestion du site a été cédée à Vinci il y a huit ans. Vinci a donc le droit de fixer librement le loyer de l’aéroclub Clermont-Limagne comme celui de l’aéroclub d’Auvergne situé sur le même site et confronté au même problème.
L’entreprise Vinci nous a spécifié dans un communiqué que "la redevance proposée aux aéroclubs prenait en compte le caractère associatif de ces structures."

Mais face à une telle augmentation, les membres de l’aéroclub Clermont-Limagne s’inquiètent pour l'avenir de leur club.
Ils sont une centaine et chaque année ils font passer le brevet d’initiation aéronautique à 180 jeunes collégiens et lycéens pour une centaine d’euros, grâce à un partenariat avec sept lycées de la région.  

En 2018, ils se voient contraints d’augmenter leurs tarifs. L’heure de vol va passer de 125 à 145 euros et le brevet de pilote en moyenne de 7500 à 8700 euros.

L'aéroclub Clermont-Limagne a peur pour son avenir
L'avenir de l'aéroclub Clermont-Limagne est nuageux. Le club se trouve sur la plateforme aéroportuaire de Clermont-Ferrand géré par Vinci. L'entreprise va fortement augmenter leur loyer pour l'année prochaine : il va passer de 4200 à 23 000 euros par an. Intervenants : Ilyes Boutchicha, lycéen passionné d'aéronautique; Pierre Verdier, secrétaire et pilote du club Clermont-Limagne; Pierre Chalard, trésorier et responsable des vols du club Clermont-Limagne. - Virginie Cooke; Valérie Riffard; Nicolas Colombeau

 

Sur le même sujet

Laurent Wauquiez : polémique après l'envoie de SMS aux lycéens de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Les + Lus