Agglomération de Grenoble : vitesse réduite à 30 km/h à partir de ce 1er janvier

Les derniers panneaux ont été installés le jeudi 31 décembre. La limitation de la vitesse à 30 km/h sur certaines voies de Grenoble et son agglomération entre en vigueur à partir de ce 1er janvier 2016.

Par Françoise Guais

Officiellement la mesure entre en vigueur le premier jour de ce nouvel an. Toutefois, les arrêtés municipaux n'étant pas signés, les automobilistes devraient avoir encore quelques jours de répit avant de lever le pied.

Le dispositif "Une métropole apaisée" 

Destinée à réduire la pollution et augmenter la sécurité, cette limitation de la vitesse à 30 km/h a reçu l'aval de 43 des 49 communes de la métropole grenobloise. 14 d'entre elles l'appliqueront dès le début de l'année. Le dispositif concerne toutes les voies à l'exception des grands axes où la vitesse reste possible jusqu'à 50 km/h.

Le référendum de l'Automobile Club Dauphinois

Un référendum réalisé pour le compte de l'Automobile Club Dauphinois a reçu près de 21 000 participations. Selon l'analyse de l'ACD, " 70% des usagers s’opposent à la généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h, qui doit rester pour eux une « exception » pour mieux identifier les zones réellement dangereuses (écoles, zones piétonnes…)."

le reportage de Céline Serrano et Christelle Nicolas

30 km/h
Intervenant : Alain Freyssinet, président de l'automobile club dauphinois

Une métropole moins polluée et plus sûre

La sécurité des usagers, qu'ils soient piétons, automobilistes ou cyclistes, est le principal argument de ce dispositif.
D'après l' Enquête Ménages Déplacements organisée par la Métro auprès des 800 000 habitants des 354 communes de la grande région urbaine grenobloise, désormais la voiture n'est utilisée que pour moins d'un déplacement sur deux (47% constatés en 2010 contre 54% en 1992). Dans la même période, les déplacements à vélo ont augmenté de 44%. La marche à pied reste prépondérante pour les déplacements en hyper-centre de Grenoble.

D'autre part, Grenoble-Alpes Métropole a été en 2005 la première agglomération de France à se doter d'un Plan Climat, devenu par la suite Plan Air Energie Climat. La politique des déplacements fait partie de ce plan.
 

Sur le même sujet

Un exemple de start-up en Auvergne

Les + Lus