• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un agriculteur des Monts du lyonnais se fait voler 3,5 tonnes de foin

© V.Diguat, France 3 Rhône-Alpes
© V.Diguat, France 3 Rhône-Alpes

Quelle ne fut pas la surprise de Christian Carret quand il est allé chercher son foin là où il l'avait mis à sécher : la barrière avait été forcée et 14 balles de foin manquaient à l'appel. Pas des petites : des pièces de 250 kilos, qu'il a bien fallu manutentionner avec de (très) gros outils.
 

Par Christian Conxicoeur

Christian Carret n'est pas du genre à se laisser impressionner : avec plus de 50 ans de carrière dans le monde agricole, il en a vu pas mal. Mais cette fois, confie-t-il à nos journalistes, il n'avait jamais vu ça, pas dans ces proportions en tout cas. 14 balles de foin de 25  kilos pièce -soit la bagatelle de 3,5 tonnes de matière- lui ont été dérobées. "Il y a 40 ans, on faisait des petites bottes carrées. De temps en temps, on m'en volait 4 ou 5. Mais là..."
 

Du travail de "pro"


Ce foin, il l'avait acheté en quantité et positionné dans un pré, pour le faire sécher, avant de le rentrer. Car Christian dirige une ferme équestre, et il comptait bien l'utiliser pour nourrir ses animaux et ceux en pension pendant l'hiver. Las, cette opération inédite -et menée en toute discrétion et efficacité, avec des outils professionnels- va lui coûter la bagatelle de 600 €.  
 

Racheter du foin : où et à quel prix ?


Il a bien sûr déposé plainte, mais n'a que peu d'espoir de retrouver son bien, peut-être revendu à la faveur des cours du foin qui explosent, du fait de la sécheresse récurrente en Europe. Quant à retrouver du foin, la chose va être compliquée -et chère- tant la denrée est devenue rare.
 
Christian Carret exploite une ferme équestre pour laquelle il avait acheté 55 balles de foin. 14 lui ont été dérobées. Préjudice estimé 600 €. / © Vincent Diguat, France 3 Rhône-Alpes
Christian Carret exploite une ferme équestre pour laquelle il avait acheté 55 balles de foin. 14 lui ont été dérobées. Préjudice estimé 600 €. / © Vincent Diguat, France 3 Rhône-Alpes

Sur le même sujet

Divonne (Ain) : fin de l'usine d'embouteillage

Les + Lus