Affaire Damien Abad: "Ça ne me déstabilisera pas!" Le ministre des solidarités et député de l'Ain de nouveau accusé de tentative de viol

Mediapart a recueilli de nouveaux témoignages accablant pour Damien Abad, dont celui d’une élue centriste qui l'accuse de tentative de viol en 2010. Le ministre des solidarités dénonce une "tentative de déstabilisation politique"

Damien Abad, le ministre des Solidarités et candidat aux élections législatives dans la 5e circonscription de l'Ain fait l'objet de nouvelles accusations selon nos confrères de Médiapart. 

Visé par deux accusations de viol et tentative de viol, d'après Médiapart, une troisième femme, élue centriste, affirme avoir été agressée par le député de l'Ain.  "Les faits dont je suis saisie sont très graves," a indiqué son avocat, Me Raphaële Bialkiewicz, à nos confrères. "À ce stade, nous analysons le dossier. Nous avons notamment fait effectuer un constat d’huissier concernant certains éléments. » 

Des accusations démenties par le ministre 

Damien Abad estime ces accusations, "tout aussi infondées" que les précédentes. "Le calendrier soigneusement choisi de ces publications, tout comme la partialité de cette prétendue "enquête", ne laissent planer aucun doute sur le caractère politique des motivations de leur auteur .Quant aux allégations rapportées, elles me révoltent et je les réfute catégoriquement." a déclaré le ministre dans un communiqué. Ajoutant par téléphone : "Ça ne me déstabilisera pas!, je continue à faire campagne."

"J’avais peur, j’étais sidérée"

Dans son dernier article Médiapart décrit plusieurs témoignages concordants et relate le récit d'une jeune femme qui présidait la fédération des Jeunes Centristes de son département en 2009. Elle revient notamment sur une soirée au cours de laquelle elle raconte s'être retrouvée prise au piège : "Ma tête était coincée sous son bras et contre son torse, je ne pouvais pas me défaire, j’avais peur, j’étais sidérée. Je me suis débattue, je l’ai frappé dans le ventre" assure-t-elle. Il aurait alors « complètement inversé les rôles », selon elle : "C’était effarant, il venait de m’agresser et il s’est mis à chouiner, comme si c’était lui la victime"

Candidat dans le Haut Bugey 

Les premières accusation à l'encontre du député désormais ministre du gouvernement d'Elisabeth Borne, n'ont pas dissuadé les électeurs de voter pour lui dans la 5e circonscription de l'Ain. 

Le député sortant arrive largement en tête du 1er tour devant la candidate LFI investie par la Nupes, plus de 3500 bulletins les séparent. Damien Abad se trouve en bonne position pour conserver sa place au sein du gouvernement en obtenant un troisième mandat dans le Haut-Bugey.