• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ain : l'eau minérale de Divonne restera à Divonne-les-Bains

L'eau thermale de Divonne-les-Bains. / © France 3
L'eau thermale de Divonne-les-Bains. / © France 3

L'eau minérale de Divonne-les-Bains ne sera finalement pas exploitée. Le projet d'usine d'embouteillage est abandonné par la Ville. Officiellement, le maire évoque des rapports compliqués avec l'exploitant, mais la levée de boucliers des habitants pourrait aussi expliquer ce choix.

Par Franck Grassaud


Certains diront que les élections municipales approchent, et qu'il vaut mieux éviter de mettre de l'huile sur le feu. D'autres penseront que le maire a enfin entendu l'appel de la population, à la sensibilité de plus en plus écologiste. Mais Vincent Scattolin, droit dans ses bottes, évoque, simplement, des relations "de plus en plus compliquées" avec l'industriel qui devait exploiter l'usine d'embouteillage de Divonne-les-Bains. D'où ce souhait d'arrêter le projet. "Il ne nous a même pas fourni de plan de financement", justifie encore le maire LR.

Il va maintenant falloir "solder" le dossier. "On va discuter de la sortie du contrat", ajoute Vincent Scattolin, sans être en mesure d'indiquer le montant des indemnités financières qui pourraient être versées par la commune.

Embouteiller l'eau minérale de Divonne, on en parlait depuis plus de 30 ans quand, en 2016, le maire de l'époque, Etienne Blanc, a signé un contrat d'exclusivité avec une société de Perpignan, dirigée par un ancien fabricant de bouchons reconverti dans le champagne de luxe. La Ville s'engageait à fournir, pendant 90 ans, l'eau d'une source minérale pour qu'elle la commercialise sous la marque "Divonne", moyennant redevance. De l'eau destinée à l'export, notamment au marché chinois.  
 

400 millions de bouteilles par an

Mais l'usine, qui devait produire 400 millions de bouteilles par an et faire traverser la frontière à de nombreux camions, a rencontré une vive opposition dans l'Ain comme en Suisse. Les réunions publiques ont été particulièrement tumultueuses, battant en brèche "le rêve d'enfant" de l'investisseur, comme il le présentait. 

Son projet étant resté très flou sur le plan financier et environnemental, la mairie n'ayant pas obtenu les garanties qu'elle souhaitait, tout est aujourd'hui abandonné. Il faudra donc pousser les portes de Thermes pour profiter des bienfaits de l'eau de source de Divonne. 

​​​​​​Reportage
Divonne (Ain) : fin de l'usine d'embouteillage
Le maire de Divonne a annoncé, très officiellement, vouloir casser le contrat le liant avec l'industriel qui devait exploiter l'eau minérale de la commune. - France 3

Sur le même sujet

L'exil raconté au Musée de Nantua (Ain)

Les + Lus