• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les pensionnaires d'un EHPAD jouent la comédie à Montrevel-en-Bresse (Ain)

La pièce a été écrite à partir des souvenirs d'une résidente de la maison de retraite.
La pièce a été écrite à partir des souvenirs d'une résidente de la maison de retraite.

Six pensionnaires de l'EHPAD de Montrevel-en-Bresse (Ain) ont joué les comédiens, ce samedi 1er juin, lors d'une représentation théâtrale au texte original. Un bon moyen de stimuler leur mémoire et de leur faire découvrir une nouvelle activité, hors des murs de l'établissement.
 

Par Franck Grassaud


Pour Robert, Suzanne et les autres, le grand jour est enfin arrivé. "On est des acteurs aujourd’hui. On est des stars!", plaisante Cécile, l'animatrice de l'EHPAD. Ils n'iront pas la contredire. Les six pensionnaires de la maison de retraite se sentent un peu comme des vedettes. Pour beaucoup, ils vont monter sur scène, devant un public, pour la première fois de leur vie... à plus de 80 ans. 

"Au début, j'étais hésitante, mais je me suis laissée prendre au jeu", confie l'une d’elle. "C'est que ça m'a pris au dépourvu, mais je me suis laissé entraîner", renchérit Robert, "il y a une bonne ambiance, une bonne équipe."

Le projet n'a pas été directement initié par la structure d'accueil, mais par l'association "GEM Tendre la Main", le Groupement d'Entraide Mutuelle local qui suit des personnes en souffrance psychique et isolées. Sachant que dans les EHPAD, certains résidents se sentent aussi isolés, il a été décidé d'associer ces "solitudes" pour créer un groupe théâtral. "C'est une aventure humaine sur une année", témoigne Nathalie Mallet, qui gère le GEM de Montrevel. 
  
Reportage Franck Grassaud et Maryne Zammit
Ain. Les résidents d'un EHPAD sur scène
 

Un défi pour les octogénaires

A raison de deux répétitions par mois, la troupe s'exerce depuis un an. Pour retenir les saynètes et les répliques, les pensionnaires de la maison de retraite ont travaillé sur la mémoire avec le personnel. Mais au final, le metteur en scène, Eric Blanc, reconnaît qu'"il y a eu des fois où ils nous ont corrigés pendant les répétitionsparce que nous, on se trompait de direction. Et c'est nos aînés qui nous disaient "Non, c'est comme ça qu'il fallait faire"".  

La mémoire s'améliore au fil des séances, mais les oublis de l'âge surviennent de temps à autre. "Hier, j'avais perdu mon texte, admet Suzanne. Mais ce matin, quand je me suis levée, c'était net."
 

Une aventure sur les planches

La pièce est née d'un récit que Suzanne tenait de sa belle-mère. Une histoire d'arbre dont on cherche le propriétaire, pleine des souvenirs du début du siècle dernier. Le propos et l'émotion qu'il suscite chez les pensionnaires séduisent Eric immédiatement. "Je suis venu un jour à la maison de retraite présenter un spectacle avec des jeunes que je formais, relate-t-il. Suzanne m'a raconté son histoire et j'ai tout de suite imaginé la pièce, le décor."

Plus que le synopsis, Maeva Canut, directrice adjointe de l’EHPAD de Montrevel-en-Bresse, retient l'aventure humaine. "Ce projet apporte une grande valorisation et beaucoup d'estime de soi. C'est important lorsqu'on vieillit et qu'on entre en maison de retraite. Je pense que ça a beaucoup apporté aux résidents, car ils se sont rendus compte qu'ils étaient encore capables de relever un défi."

"Dans l’EPHAD, on n'a pas toujours de distractions, alors ça nous occupe", résume une pensionnaire. Sortir de sa routine et oublier son grand âge, le théâtre possède bien des vertus.
 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Cinéma : "Profession du Père" en tournage à Lyon

Les + Lus