• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le député de l'Ain Stéphane Trompille laisse éclater sa colère avec “les gilets jaunes”

Le député de l'Ain Stephane Trompille avait eu un échange tout à fait pacifique avec les gilets jaunes dans la journée de vendredi dans sa permanence de Bourg-en-Bresse. / © Léon Tanguy
Le député de l'Ain Stephane Trompille avait eu un échange tout à fait pacifique avec les gilets jaunes dans la journée de vendredi dans sa permanence de Bourg-en-Bresse. / © Léon Tanguy

Un vif échange a opposé vendredi soir le député de l'Ain Stephane Trompille (LREM) aux gilets jaunes sur un barrage à Attignat (Ain). Une vidéo le montre éméché, en train de chercher l'affrontement avec un homme qui l'aurait menacé de mort, lui et sa famille, un peu plus tôt.        

Par Philippe Bette

La vidéo a été postée le week-end du 1er décembre sur Facebook. Elle dure une minute et montre le député (LREM) de l'Ain, Stéphane Trompille, aux prises avec certains gilets jaunes, vendredi au péage autoroutier d'Attignat (Ain).

On y voit le député, manifestement éméché, chercher l'affrontement avec un homme qui l'aurait préalablement menacé. Des manifestants l'empêchent de s'approcher. Stéphane Trompille les repousse et cherche à forcer le barrage. Un groupe des gilets jaunes s'interpose, évitant ainsi que l'incident ne dégénère. 

 

Stéphane Trompille confirme "l'altercation" et livre sa propre version sur Twitter. Il explique qu'il a été menacé, lui et sa famille, alors qu'il "échangeait  avec les gilets jaunes depuis une trentaine de minutes".
        

Il se justifie en invoquant des mises en garde "viriles": "J'ai explosé d'une colère malheureuse, mais sincère". 
 

L'intégralité de la scène n'a pas été filmée. On ignore donc la nature exacte des menaces qui ont été proférées et par qui elles l'ont été. Plusieurs témoins dénoncent l'état d'ébriété du député. Stéphane Trompille s'en est expliqué aux journalistes de la Voix de l'Ain :  «J’ai bu un verre à la mairie lors de mon rendez-vous, et une bière avec les Gilets jaunes»,

Contacté par nos soins, Stéphane Trompille n'a pas répondu à notre appel, lundi, pour nous donner plus de précisions. 



   
           

Sur le même sujet

Lionel Beffre, Préfet de l'Isère.

Les + Lus