Coronavirus - Covid 19 : de nouvelles mesures de restriction pour les rassemblements dans l'Ain

Pour tenter d'enrayer la propagation du coronavirus, la préfecture de l'Ain vient de prendre de nouvelles mesures restrictives. Les rassemblements festifs et familiaux organisés en salle des fêtes, salles polyvalentes, sous chapiteau, dans les bars ou restaurants sont limités à 30 personnes.

Dans l'Ain, un arrêté limite à 30 personnes la jauge maximale applicable aux événements festifs et familiaux organisés dans certains établissements recevant du public.
Dans l'Ain, un arrêté limite à 30 personnes la jauge maximale applicable aux événements festifs et familiaux organisés dans certains établissements recevant du public. © MAXPPP
Le 11 septembre dernier, à l’issue du Conseil de défense, le département de l’Ain a été classé en «zone de circulation active du virus». Cette classification donne aux préfets la possibilité de prendre des mesures restrictives supplémentaires. Quelques jours plus tard, en raison de la progression du nombre de cas de contamination au coronavirus, de nouvelles restrictions ont été annoncées pour les départements en alerte. Le gouvernement a présenté le 23 septembre dernier une  nouvelle carte de la circulation du coronavirus en France, avec la création de zones "d'alerte", "d'alerte renforcée" et la zone "d'alerte maximale". Le département de l'Ain, en rouge, est classé au premier niveau d'alerte sur trois.

La préfète de l’Ain vient donc de prendre un arrêté pour décliner dans le département les mesures annoncées par le ministre de la Santé et des solidarités Olivier Véran. Cet arrêté limite à 30 personnes la jauge maximale applicable aux événements festifs et familiaux organisés dans certains établissements recevant du public.

Cette nouvelle jauge concerne les salles d’audition, salles de conférences, salles de réunions, salles des fêtes ou de spectacles. Elle concerne aussi les chapiteaux, tentes et structures et les restaurants et débits de boissons, a expliqué la préfecture de l'Ain dans un communiqué du 29 septembre. 

La mesure de restriction concerne donc les fêtes de famille, anniversaires, mariages, fêtes entre amis, fêtes locales ou soirées étudiantes. "Cette restriction se justifie d’un point de vue sanitaire car, depuis la fin du confinement, un nombre important de foyers épidémiques dans le département ont en effet eu pour origine ou pour facteur aggravant de tels types de rassemblements lors desquels les mesures de distanciation sont difficiles à appliquer," indique la préfecture qui précise:"dans ces établissements, quelle que soit la jauge de fréquentation, il est rappelé également que les activités dansantes demeurent interdites, à l’exception de la pratique sportive ou des activités culturelles."

Les responsables d’établissement qui ne respecteraient pas ces prescriptions s'exposent à une amende de 135 euros, majorée à 1500 euros en cas de récidive observée sous quinze jours.

Cette nouvelle jauge a vocation à être temporaire, selon la préfecture. Elle sera en effet réexaminée dans un mois au regard de l’évolution de la situation épidémiologique. Elle pourra être assouplie avant cette échéance si l’incidence du virus dans l’Ain repassait sous le seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants.

Toutefois, les offices religieux et les cérémonies civiles qui se tiennent en mairie ne sont pas concernés par cette restriction, de même que les réunions à caractère associatif ou professionnel. Toutefois, le protocole sanitaire (port du masque, distanciation sociale...) reste de rigueur pour ces manifestations.
  Lundi 28 septembre 2020, le taux d’incidence à la Covid-19 dans le département de l'Ain a atteint 84,3 personnes contaminées pour 100 000 habitants. La semaine passée, ce sont 17 personnes qui ont été hospitalisées dans les établissements de santé aindinois.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société