Covid. Visite ministérielle au Régiment médical de La Valbonne (Ain)

Ils ont l'habitude d'agir à l'autre bout du monde. Désormais, les militaires de La Valbonne sont particulièrement actifs sur le territoire... français. Le Régiment médical notamment, participe à l'opération "Résilience". La ministre déléguée aux Armées est venue encourager et remercier ces soldats.

Geneviève Darrieussecq est ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, mais elle est avant tout médecin. Ce jeudi 8 octobre, on ne peut pas dire qu'elle a "découvert" le travail des soldats du RMED (régiment médical) en période de guerre sanitaire. 
 

"Je sais combien leur investissement a été important en mars quand il a fallu soulager la réa de Mulhouse. Avec d'autres, le Régiment médical a créé de toutes pièces un hôpital de campagne, un EMR, en quelques jours. C'était remarquable."

Geneviève Darrieussecq, ministre


La ministre a pris le temps de discuter avec ces acteurs du RMED qui ont participé au déploiement de l'Élément Militaire de Réanimation du Service de Santé des Armées.

Le Régiment médical est un régiment de l'Armée de terre, basé sur le camp de La Valbonne dans l'Ain. Pour cette visite ministérielle, une tente reprenait les équipements de l'EMR
 
Une tente digne de l'EMR de Mulhouse.
Une tente digne de l'EMR de Mulhouse. © France 3

"Là, vous voyez un mannequin qui pourrait tout à fait être un patient en réanimation", lance le Médecin en chef Benoît, "ils étaient rangés les uns à côté des autres, comme ça. Quand le patient se réveillait, il était dans un espace un peu lunaire, -n'oublions pas qu'il avait été endormi à l'extérieur de l'EMR-, y'avait un côté anxiogène qu'on devait prendre en charge." 

"A Mulhouse, j'ai d'abord aidé à monter la structure"
, raconte la Caporal chef Monia, "après j'ai fait les transferts de patients et ensuite j'ai aidé les aides-soignants (...) J'ai eu l'occasion de faire plusieurs opérations extérieures mais là le gros changement c'est qu'on a travaillé en France. C'est marquant parce qu'effectivement quand on voit une personne allongée, on pense tout de suite à nos grands-parents, c'est beaucoup plus proche. En même temps, y'a une plus grande fierté quand ces personnes sortent de l'EMR guéries."

Actuellement, un groupe du RMED est en Guadeloupe pour renforcer les équipes médicales sur place.

Reportage Franck Grassaud et Maryne Zammit
durée de la vidéo: 02 min 15
Ain. Le Régiment médical de l'Armée de Terre
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité coronavirus/covid-19 santé