Fin tragique à Nantua (Ain) : une mort dans la solitude pour un couple de retraités

Les corps sans vie d'un couple de septuagénaires ont été découverts mardi soir, 30 mars 2021, vers 19h, à leur domicile de Nantua, dans l'Ain. Les décès remonteraient à plusieurs heures, voire plusieurs jours. Pour le maire, c'est un "drame du confinement". Une enquête de gendarmerie est en cours.

Fin tragique à Nantua (Ain) : une mort dans la solitude pour un couple de retraités
Fin tragique à Nantua (Ain) : une mort dans la solitude pour un couple de retraités © maxppp

Drame de la solitude et de l'isolement à Nantua, dans l'Ain. Le maire Jean-Pascal Thomasset est encore sous le choc, bouleversé par la fin tragique d'un couple de la commune. Les deux retraités ont été retrouvés sans vie à leur domicile, un appartement situé dans le centre-ville. Leur mort remonterait à plusieurs heures, voire plusieurs jours. Pour l'édile, ce fait divers tragique est un "drame du confinement" et de "drame du désespoir".  "Je suis abasourdi. C'est une famille de Nantua que nous connaissions tous, que nous croisions tous les jours. Depuis quelques jours, nous les avions perdu de vue", a confié l'élu. 

C'est très douloureux. Je me dis que le lien social a disparu avec le confinement; que l'empathie, la connaissance des uns et des autres, les bonjours, les prises de nouvelles ont disparu. Nous sommes tous figés par cette maladie, cette pandémie qui nous a fait perdre tout repère social. Ce drame est là pour nous le rappeler.

Jean-Pascal Thomasset Maire de Nantua

Jean-Pascal Thomasset se souvient avoir croisé la retraitée il y a une dizaine de jours sur le marché. Depuis le couple n'avait pas reparu. Pour le maire, le confinement, l'absence de relations sociales et l'absence de mouvements entre voisins font "cruellement défaut" et peuvent conduire à de telles tragédies. 
 

L'hypothèse d'une double mort naturelle est privilégiée 

Le couple de retraité vivait dans un immeuble situé face à la mairie. L'épouse était âgée de 66 ans et son mari de 71 ans. Leurs corps sans vie ont été découverts par les gendarmes mardi soir, peu après 19h. Ce sont les voisins qui ont donné l'alerte.

Une enquête de gendarmerie est en cours et une double autopsie a été demandée par le parquet. Les analyses et les résultats des autopsies devraient permettre d'en savoir plus sur les causes de ces deux décès. Pour les besoins de l'enquête, les techniciens de l'identification criminelle se sont rendus sur place afin d'effectuer les relevés d'usage. Mais la piste criminelle est déjà écartée. Les gendarmes indiquaient ce mercredi matin que les investigations s'orientaient vers la piste d'une mort naturelle. La piste de "l’intervention d’un tiers" a été écartée. Selon eux, un probable drame de la solitude en période de crise sanitaire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers