Cet article date de plus de 4 ans

Gestion des barrages sur l'Ain: les pêcheurs vont porter plainte

Des truitelles retrouvées mortes le long de la rivière d'Ain. Les pêcheurs pointent du doigt EDF et ses "éclusées": la gestion des barrages est fatale aux alevins. Des associations de pêche dénoncent les faits depuis des années, mais cette fois elles ont décidé de passer à la vitesse supérieure.
Plusieurs associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA), dont celle de Pont-d'Ain, ont décidé de porter plainte contre EDF pour destruction d'espèces protégées. Dans le collimateur de ces associations: les "éclusées" qui, chaque printemps, font périr des truitelles et autres jeunes poissons (ombrets, chevesnes, loches, vairons...). Ces alevins meurent coincés dans des endroits brutalement asséchés, en raison d'une baisse imposée du niveau d'eau. Pointé du doigt, notamment, la gestion du barrage de l'Allement, à Poncin. 


Des milliers d'alevins périssent ainsi, alors que les associations de pêcheurs sont plus que jamais mobilisées pour la sauvegarde des salmonidés de l'Ain. Celle de Pont-d'Ain a, par exemple, imposé un parcours de pêche "No kill" de 5km. 

Face à la grogne, les arguments d'EDF tournent autour des besoins énergétiques du moment, qui imposent ces "éclusées". Mais le gestionnaire des barrages, conscient du problème, se donne jusqu'à 2019 pour trouver une solution. 

Reportage de Franck Grassaud et Patrick Perrel
durée de la vidéo: 01 min 30
Gestion des barrages: la grogne des pêcheurs de l'Ain ©France 3 RA


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie justice société