VIDEO. Une nuit aux urgences de l’hôpital de Bourg-en-Bresse

Quatre-vingt-dix jours après le début de la grève aux urgences de Bourg-en-Bresse, une équipe de la rédaction de France 3 Rhône-Alpes a été autorisée à filmer une nuit entière au plus près des médecins de ce service. 

Toute la nuit, des patients alités, alcoolisés ou psychotiques vont se succéder.
Toute la nuit, des patients alités, alcoolisés ou psychotiques vont se succéder. © France 3
Il s'appelle Lucas Reynaud, il est le seul interne de nuit à l'hôpital Fleyriat de Bourg-en-Bresse ce soir-là. 

Pendant près de 12 heures, une équipe de France 3 Rhône-Alpes l'a suivi du début à la fin de sa prise d'activité. Il travaille aux urgences, un service en grève depuis plusieurs mois. Conditions de travail intenses, manque de médecins, gestion compliquée des patients alités... "On s'attend à tout. Y a pas de stress. C'est les Urgences. C'est du tout-venant. C'est jamais la même chose. C'est la surprise".
Dans ce service, on compte 17 médecins urgentistes. Il en faudrait le double selon les syndicats. "Certains jours, il y a beaucoup de monde dans les couloirs en attendant de trouver une place dans un service"déplore Lucas Herbin, infirmier.

Emmanuelle Adélaïde, médecin urgentiste, nous explique que dans Bourg-en-Bresse le manque de médecins généralistes couplé au fait que ceux qui exercent ne prennent plus de nouveaux patients, engorgent le service des urgences. "On ne peut pas renvoyer les patients en leur disant de se débrouiller pour trouver un médecin".
Cette nuit-là, l'hôpital fait face à un flux de patients psychotiques. Quand l'un d'entre eux prend la fuite, la sécurité intervient pour le retrouver. N'ayant pas de psychiatre de garde la nuit, ce sont les urgences qui sont en charge de ces cas souvent difficiles. Depuis cet automne, les urgences psychiatriques du département de l'Ain n'assurent plus de permanence de nuit. C'est l'unique repli.
Tentatives de suicide, accident de la route, les cas s'enchaînent au fil de la garde. A peine, 10 minutes de pause pour manger et Lucas y retournent. Il aura finalement pris en charge 20 patients sans pouvoir dormir.

Vivez le quotidien de cet étudiant en médecine de Lyon, qui se destine à une carrière d'urgentiste. 
 
durée de la vidéo: 07 min 06
Immersion. Une nuit aux urgences ©France 3
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société grève social