Municipales 2020 - La ville de Pont-d'Ain privée d'élections municipales faute de candidats... et après ?

Le premier tour des élections municipales approche et dans la commune de Pont-d'Ain, aucune liste n'a été déposée. Les 15 et 22 mars, les bureaux de vote resteront donc fermés. La ville compte tout de même près de 3.000 habitants. 
Pas de vote le 28 juin pour la ville Pont-d'Ain, faute de candidat aux élections municipales
Pas de vote le 28 juin pour la ville Pont-d'Ain, faute de candidat aux élections municipales © France tv

Drôle de campagne à Pont-d'Ain. Cette année pour les élections municipales, aucun panneau électoral n'a été installé devant la mairie. Pour cause : il n'y a aucun candidat au fauteuil de maire dans ce chef-lieu de canton, qui compte 2.900 habitants. Pont-d'Ain fait partie de la communauté de communes "Rives de l'Ain Pays du Cerdon".

Personne n'a envie de remplacer le maire sortant Gérard Guichard  et personne ne veut devenir le premier magistrat. "A la date butoir du jeudi 27 février, il n’y a eu aucune liste déposée à la sous-préfecture de Nantua pour la commune de Pont d’Ain," peut-on lire sur le site internet de la commune. "En conséquence, les élections municipales n’auront pas lieu dans notre commune le 15 mars et, à fortiori, pas non plus le 22 mars."

Dans cette commune, les électeurs n'auront donc pas à glisser un bulletin dans l'urne. D'autres villes sont touchées par ce phénomène mais Pont-d'Ain est la plus peuplée. La commune aindinoise, il y a pourtant deux écoles, et même un collège. Dans le département, ce sont quatre communes qui ne comptent aucun candidat aux élections municipales. Il s’agit de Buellas, de Hautecourt-Romanèche, de Péron et de Pont-d’Ain.

Que va-t-il se passer dans la commune ? C'est une délégation spéciale nommée par le préfet qui sera en charge des affaires courantes pendant trois mois dans la ville. Il s'agit d'assurer la continuité des services publics. Elle disposera de pouvoirs simples. Les adjoints au maire, âgés de 70 ans et plus, ne souhaitent par reprendre la main. "On manque peut-être d'énergie, une énergie qu'on avait en 2000 et qui est peut-être un peu émoussée. Et place à d'autres," explique Jean-Paul Perret, premier adjoint au maire. "C'est plus qu'un temps plein. Il faut quelqu'un qui soit dégagé d'obligations professionnelles," explique un autre adjoint. La fonction demande beaucoup de disponibilités pour une indemnité d'environ 1000 euros par mois, alors les vocations sont rares. Les électeurs  Pondinois sont surpris et frustrés de ne pas pouvoir voter. 

En l'absence de liste, Pont d'Ain pourrait être absorbée par une commune voisine. Mais le maire sortant à bon espoir que dans les trois mois une nouvelle équipe puisse être constituée. 
 
Reportage France 2

durée de la vidéo: 01 min 51
Municipales 2020 : pas de candidat à Pont-d'Ain ©France tv

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections