Pass sanitaires : "Dans le département, nos concitoyens sont très sérieux, très responsables et nous avons très peu de contrevenants," C.de Robertie (préfète de l'Ain).

Publié le Mis à jour le
Écrit par D.Mazzola (avec F.Grassaud/M.Zammit)
Contrôle des pass sanitaires et des pièces d'identité au restaurant par les gendarmes (Ain) - 27/11/21
Contrôle des pass sanitaires et des pièces d'identité au restaurant par les gendarmes (Ain) - 27/11/21 © France tv

Dans un contexte de reprise de l'épidémie de Covid, les forces de l'ordre sont appelées à multiplier les vérifications de pass sanitaires. Dans le département de l'Ain, gendarmes et policiers ont mené samedi 27 novembre 2021 des contrôles surprise dans les bars et les restaurants.

Gros plan sur une opération de vérification des pass sanitaires et des pièces d'identité ce samedi 27 novembre 2021 dans plusieurs lieux recevant du public, dans le département de l'Ain. Pour les gendarmes, l'objectif est de lutter contre les faux certificats. "Dans l'absolu, avec un téléphone, on peut présenter le pass de n'importe qui. Nous, on s'assure juste que le pass sanitaire corresponde bien à la personne contrôlée," explique un gendarme. Seules les forces de l'ordre peuvent procéder à un contrôle des papiers d'identité.

Samedi, lors de cette opération de contrôle à Montagnat, près de Bourg-en-Bresse, la préfère Catherine de la Robertie était aux côtés des gendarmes. A l’heure du déjeuner, les militaires ont ainsi vérifié les QR code et les identités des clients et des employés de deux restaurants : le Pétrin et le Comptoir des Viandes. 

Certains clients ont été surpris de se voir demander leur carte d'identité. Mais tous se sont prêtés au contrôle de bonne grâce. "La meilleure façon de se protéger est de pratiquer les gestes barrières (...) et la vaccination," martèle Catherine de la Robertie, insistant aussi sur l'obligation d'une 3e injection pour conserver un pass sanitaire valide. 

Le 24 novembre dernier, le taux d'incidence de la Covid dans l'Ain s'élevait à 282 pour 100 000 habitants. (231 au niveau national)

25 000 contrôles : les contrevenants sont rares

Les contrevenants qui utiliseraient un faux pass sanitaire s'exposent à une amende de 700 euros. Patrons et gérants de bars ou restaurants risquent 1000 euros, après plusieurs rappels à la loi. "Ça peut aller jusqu'à la fermeture administrative de son établissement," explique un autre gendarme. 

Depuis la mise en place du pass sanitaire, dans le département de l'Ain, une quarantaine de lieux ont eu maille à partir avec les forces de l'ordre et la préfecture. Un chiffre relativement faible, selon les autorités, qui notent un respect global des règles.

"Nous sommes dans un département où nos concitoyens sont très sérieux, très responsables et nous avons très peu de contrevenants. On fait beaucoup de vérifications. Depuis la rentrée scolaire, nous en avons fait environ 25.000 sur le département et nous n'avons quasiment pas de contrevenants. Il faut quand même le souligner," explique la préfète de l'Ain. 

Tout au long du week-end, les contrôles vont se poursuivre en zone gendarmerie et police. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.