Dans l'Ain, les facteurs en formation pour prévenir les risques routiers ou canins

© France 3
© France 3

La Poste se lance depuis quelques années dans la prévention à grande échelle, afin de réduire les accidents du travail. Risques routiers, risques canins, gestion du stress... tout y passe. Suivi d'ateliers dans l'agglomération de Bourg-en-Bresse. 

Par Franck Grassaud

Mardi 15 Octobre, 150 facteurs des sites courrier de Bourg-en-Bresse ont suivi une journée de prévention aux risques rencontrés sur le lieu de travail et en tournée, sources potentielles d'accidents

La Poste de l'Ain dit mettre "la prévention au coeur de son action, que ce soit dans son management au quotidien ou lors de journées événementielles", du coup les accidents sont en net recul sur cet établissement. "On a divisé par deux le nombre d'accidents ces deux dernières années", explique Laurence Vargas, la directrice locale, qui évoque désormais une dizaine de cas par an.  

Au programme de cette formation, un atelier sur les risques canins. On estime qu'en France 2000 facteurs sont mordus chaque année. "Le premier message à faire passer c'est de ne surtout jamais faire confiance aux propriétaires de chiens, on ne connaît jamais assez son animal", explique un éducateur canin, "ce n'est pas le vexer que de dire à un client de mettre une laisse à son chien quand on rentre dans un jardin pour faire signer un recommandé par exemple". Selon lui, il y a un "effet facteur" qui motive le chien à mordre. "Le facteur passe, le chien aboie et le facteur disparaît. Dans la tête du chien, il a le pouvoir de faire disparaître... donc il a tous les pouvoirs." 

Les facteurs sont aujourd'hui invités à signaler les propriétés où ils rencontrent des difficultés avec les chiens, un courrier doit être envoyé aux propriétaires concernés. 

L'autre danger à La Poste, c'est la sécurité routière. Les facteurs sont toujours sur la route et souvent concentrés sur leur mission d'après, la distribution du courrier au client suivant. Outre le port de la ceinture, un atelier permet d'insister sur la marche arrière, source de nombreux accidents. "On doit absolument se garer pour être prêt à repartir et ne pas être obligé de faire une manoeuvre", explique un préventeur.  

Reportage Franck Grassaud et Maryne Zammit
Les facteurs en formation dans l'Ain

Sur le même sujet

Chorale de Roanne/ASVEL : 69-73

Les + Lus