Profession, éleveur de coccinelles à Saint-Jean-le-Vieux (Ain)

Au 1er janvier 2019, la vente des pesticides sera définitivement interdite. Que faire à l'avenir pour contrer les ravageurs? Tout simplement utiliser d'autres insectes! Ils sont notamment commercialisés par une startup de Saint-Jean-le-Vieux, dans l'Ain.

Vincent Bouguet est un jeune ingénieur agronome qui a de l'idée! Alors que les produits phytosanitaires seront bientôt bannis des rayons jardinage, il s'est lancé dans la lutte biologique, et entend bien partager sa passion pour les insectes. Car on l'a trop longtemps oublié, la nature a de la ressource pour garantir l'équilibre au potager ou dans les parterres de fleurs.

Reportage Franck Grassaud et Eloïsa Patricio

Le plus célèbre ennemis naturel des ravageurs, c'est la coccinelle, bête noire du puceron. Vincent a donc démarré un élevage dans un appartement dédié. On y trouve des milliers de bêtes à bon dieu, installées dans des boîtes en plastique. Il y a celles qui préfèrent les plantes, celles qui évoluent plutôt dans les arbres et celles qui n'ont pas peur du laurier rose, pourtant réputé toxique. Dans la pièce, la température est proche des 25 degrés. De quoi favoriser la reproduction. Les oeufs sont déposés sur des cartons. 


Mais pour alimenter ce petit monde, il faut aussi... des pucerons! C'est un peu le comble de l'histoire, Vincent élève des pucerons pour nourrir des coccinelles qui elles-mêmes détruiront les pucerons dans la nature. La salle prévue à cet effet est une vraie plantation. Qu'on ne s'y trompe pas, il n'y a que des légumineuses dans ce jardin hors sol!


Les coccinelles sont ensuite vendues à tous les jardiniers de France, via le site www.insectosphere.fr 

Et ce n'est là que le début de l'aventure. Outre les insectes tachetés, Vincent vend aussi des nématodes. Ces vers microscopiques s'attaquent aux vers gris et aux courtilières qui peuvent occasionner de sérieux dégâts sur les racines de nombreuses plantes potagères ou du gazon.

Il propose encore de lutter contre la pyrale du buis qui fait des ravages depuis quelques années. Sans oublier les hôtels à insectes, gîtes à chauves souris ou simples nichoirs pour mésanges. Le jardin a besoin de tous ses habitants.

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité