Radars: une cinquantaine de dégradations depuis janvier dans l'Ain

Un radar tagué et victime de tirs à la carabine à Saint-Genis-sur-Menthon (Ain) / © Franck Grassaud
Un radar tagué et victime de tirs à la carabine à Saint-Genis-sur-Menthon (Ain) / © Franck Grassaud

On s'achemine vers une année record en matière de radars automatiques brûlés ou tagués dans le département de l'Ain. Depuis janvier, les dégradations ont concerné une cinquantaine d'appareils, contre 70 en 2017. Comme si les radars devenaient des totems de l'exaspération des usagers de la route.

Par Franck Grassaud

Les chiffres parlent d'eux-mêmes, le nombre de radars dégradés dans le département de l'Ain est en voie de progression:

année 2017 : 63 dégradations légères et 6 dégradations lourdes
2018 (5 mois) : 46 dégradations légères et 3 dégradations lourdes


Dernier radar tagué en date, celui de Pérouges sur la RD1084, visiblement dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 juin. Le secteur est limité à 90km/h. Alors que les riverains aimeraient bien qu'on descende à 70, pour leur sécurité, cette dégradation est vécue comme une mauvaise nouvelle.

Reportage Franck Grassaud et Benjamin Metral
Ain. Des radars dégradés
Est-ce l'approche du 80km/h? en attendant de plus en plus de radars sont dégradés dans l'Ain, une cinquantaine depuis le début de l'année.  - France 3

A Saint-Genis-sur-Menthon (axe Bourg-en-Bresse/Mâcon), le radar a, outre la peinture, reçu des tirs de plomb! Une obstination qui en dit long. "Et le passage annoncé à 80km/h ne nous aide pas, tant il y a d'opposants", témoigne un gendarme. Un état d'esprit confirmé par le procureur de la République de Bourg-en-Bresse, qui regrette qu'on s'en prenne ainsi à la communauté. Car les réparations ont un coût.    

Vandalisme léger: du tag à la vitre cassée (en moyenne 600 euros tous types de radars confondus). Une semaine est nécessaire pour effectuer la réparation.
Vandalisme lourd: cabine détruite à remplacer (en moyenne 30.000 euros). Un mois est nécessaire pour remplacer un appareil.

Le coût de maintenance et de réparation est pris en charge par le compte "Contrôle de la circulation et du stationnement routier" sur lequel tombe les recettes des amendes. En 2017, les radars ont rapporté près d'1 milliard d'euros en France. 

Vandaliser un radar est un délit

Le code pénal en témoigne.

Vous avez affiché des autocollants, fait des graffitis, occultés ou bâchées les vitre du radar, vous risquez jusqu'à 15.000 euros d'amende et une peine d'intérêt général.

Vous avez endommagé un radar (incendie, vol, explosion…), vous risquez jusqu'à 30.000 euros d'amende et 2 ans d'emprisonnement.

Vous avez détruit un radar, vous risquez jusqu'à 75.000 euros d'amende et 5 ans d'emprisonnement.

Si vous avez mené votre action en collaboration avec un groupe de personne, ou un individu masqué, la peine est encore plus lourde. Vous encourrez jusqu'à 100.000 euros d'amende et 7 ans d'emprisonnement.

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus