Rafle du lycée Lalande : 80 ans après des élèves se glissent dans la peau des jeunes résistants arrêtés et déportés

Il y a 80 ans, des élèves du lycée Lalande de Bourg-en-Bresse étaient raflés par la milice. Des arrestations qui ont eu lieu pendant les épreuves du baccalauréat. Un hommage leur est rendu ce samedi 8 juin. Le lycée Lalande est le seul établissement à avoir obtenu la médaille de la Résistance dans l'immédiate après-guerre.

Ce samedi 8 juin 2024, des élèves de 1ʳᵉ ont rendu hommage à de jeunes résistants, élèves du lycée Lalande et arrêtés par la milice en 1944. Vêtus des blouses grises de l'époque, ils ont rejoué la scène de l'arrestation devant des visiteurs.

Graine de résistants

"Il y avait des miliciens partout... ils sont arrivés de partout, l'arme au poing, ils avaient l'air si violents. L'un d'eux a hurlé : celui qui bouge, je lui brûle la gueule ! On était tous effrayés. On les a suivis jusqu'à la cour d'honneur"... Une jeune comédienne s'est glissée dans la peau d'un protagoniste de l'époque. L'adolescente raconte la scène de l'arrestation, d'une voix fiévreuse, à un petit groupe de visiteurs.

durée de la vidéo : 00h01mn36s
80 ans après la rafle du lycée Lalande, le temps d'un hommage, des élèves se sont glissés dans la peau des jeunes résistants burgiens. ©France Télévisions

Dans la salle de classe, c'est le brouhaha. Chaque élève raconte la scène à sa manière, à un groupe différent. Tous en même temps... une agitation qui ajoute au sentiment de panique.

"C'est fort. Même avec les camarades qui jouent les miliciens. On ressent vraiment la pression, même en tant que comédien", explique Léonie, en classe de 1ʳᵉ au lycée Lalande. "Quand on joue, c'est beaucoup de pression. De la pression aussi parce qu'on veut leur rendre hommage, les faire revivre", confirme Laurette, une autre élève de 1ʳᵉ qui a incarné Roger, un des jeunes déportés.

Résistance au lycée

Ces visiteurs ont franchi les grilles du lycée Lalande pour venir découvrir la tragédie qui s'est jouée dans cette école il y a 80 ans, le 5 juin 1944 : un groupe de lycéens et de professeurs résistants a été arrêté sans ménagement par la milice. L'irruption des miliciens, surexcités, dans l'établissement a été particulièrement violente. Ils étaient conduits par un certain Raoul Dagostini, qui avait sévi dans les Glières. Les jeunes lycéens planchaient sur une épreuve du baccalauréat. L'examen est vite écourté ce jour-là. Plus de 60 élèves et professeurs sont arrêtés. Neuf d’entre eux vont être déportés dans un camp de travail. Ils sont soupçonnés d'être résistants et aussi d'avoir participé à l'attaque de la trésorerie générale de Bourg-en-Bresse.

Le témoignage de Pierre Figuet, décédé depuis, est précieux : il a raconté la violence de cette arrestation et des interrogatoires musclés qui ont suivi. Ce dernier a eu les cordes vocales endommagées par les coups le jour de son arrestation. Déporté, il ne reviendra en France qu'à la libération.

Dès 1940, un groupe d’élèves et de professeurs résistants s’était formé dans ce lycée pour marquer leur opposition au régime de Vichy. Ils participaient à diverses actions de résistance comme la distribution de journaux et de tracts. Parmi les plus emblématiques : la destruction des fiches de recensement de l’Office départemental du travail, afin de gêner la mise en œuvre du STO, service du travail obligatoire.

Devoir de mémoire

Ce travail de mémoire effectué au sein du lycée a été entrepris en mai 2023. Plus d'un an de préparation. "Ça a mobilisé beaucoup d'élèves, beaucoup d'enseignants", explique la proviseure du lycée, Éliane Magurno-Peinnet. Beaucoup d'énergie pour mener ce projet pédagogique sur la mémoire et l'histoire de la résistance.

Je voulais que cet événement soit un moyen de retracer la mémoire et d'assurer la transmission de l'histoire. Je voulais qu'il y ait un symbole fort autour de l'ouverture au monde et de la jeunesse. Qu'on s'empare des idées du passé et de notre histoire forte, particulière à Lalande, pour avancer en communauté, en partageant des valeurs fortes.

Éliane Magurno-Peinnet

Proviseure du lycée Lalande

En toile de fond, les élèves qui participaient au projet pédagogique devaient réfléchir aussi à un questionnement central autour de ce projet pédagogique : qu'est-ce que résister ?

Malgré son faible effectif, le lycée Lalande a fourni à la Résistance un très grand nombre d'élèves, dont 32 furent tués ou fusillés et une vingtaine de jeunes ont été déportés. Le lycée Lalande est le seul lycée civil de France à avoir obtenu la médaille de la Résistance française par décret du 3 octobre 1946.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité