Tourisme industriel dans l'Ain: visite du barrage de Génissiat

Tourisme industriel et visite insolite. Le public peut désormais découvrir le barrage-centrale de Génissiat. A cheval entre l'Ain et la Haute-Savoie, il s'agit du premier aménagement hydroélectrique construit sur le Rhône. Un ouvrage monumental qui a marqué l'histoire énergétique du pays.

© F.Grassaud

Une visite inédite, au coeur de l’outil industriel

La CNR, compagnie nationale du Rhône, vient tout juste d'inaugurer un parcours de visite insolite. Il s'agit de la visite du barrage-centrale de Génissiat, dans le département de l'Ain. Une visite qui s'inscrit dans la démarche de tourisme industriel "Les Circuits de l'énergie". Le public, à l'occasion d'une visite guidée d'une heure trente, pénètre au coeur même de l'ouvrage. Un parcours qui conduit les visiteurs de la salle des machines à la salle des commandes. Objectif : comprendre le fonctionnement de l'ouvrage, découvrir les coulisses du barrage-centrale et son histoire, en apprendre plus sur la production d'électricité à partir de ressources renouvelables telle que l'eau.

Comment est produite l'électricité ? Réponse à l'occasion d'une visite guidée du barrage-centrale de Génissiat (Ain)
Comment est produite l'électricité ? Réponse à l'occasion d'une visite guidée du barrage-centrale de Génissiat (Ain) © F.Grassud


Le barrage-centrale de Génissiat, un ouvrage chargé d'histoire
Le barrage, d'une hauteur de 104 mètres, d'une base de 100 mètres et doté d'une centrale, est un ouvrage monumental. Le chantier, qui a duré 11 années, a débuté en 1938. Ralenti durant la seconde guerre mondiale, il s'est achevé à la fin de l'année 1947. L'ouvrage a ensuite été rapidement mis en eau, les 19 et 20 janvier 1948. Le premier groupe a été couplé au réseau, deux mois plus tard, le 19 mars 1948.  L'électricité produite à Génissiat a été expédiée vers Lyon et Paris. Elle a notamment servi à l'électrification de la ligne ferrée reliant les deux villes. Dès 1949, la centrale a atteint une capacité de production moyenne de 1,5 milliard de kWh. Lors de son inauguration, en 1948, l'ouvrage de Génissiat, alors le plus grand barrage hydroélectrique d'Europe, a été qualifié de "Niagara français" par le Président Vincent Auriol. L'ouvrage reste aujourd'hui un outil essentiel de la production d'hydroélectricité du pays. Il assure notamment la consommation électrique annuelle de 700 000 foyers.

Le barrage-centrale de Génissiat a été le premier équipement de la chaîne hydroélectrique aménagée par la CNR sur le fleuve Rhône. Suivront 18 autres réalisations, du Haut-Rhône jusqu'à la Méditerranée. 
 

La salle des alternateurs : six groupes pour une puissance installée de 420 mégawatts. Lors de la construction du barrage-centrale de Génissiat, chacun des six alternateurs pesant 750 tonnes a été assemblé sur place.
La salle des alternateurs : six groupes pour une puissance installée de 420 mégawatts. Lors de la construction du barrage-centrale de Génissiat, chacun des six alternateurs pesant 750 tonnes a été assemblé sur place. © F.Grassaud


La CNR espère 30 000 visiteurs chaque année. La visite du site est adaptée à tous les publics. La scénographie se veut pédagogique et le parcours a été réalisé en collaboration avec le monde de l’éducation et les acteurs du tourisme.

Reportage Franck Grassaud et Arnaud Jacques

durée de la vidéo: 01 min 45
Tourisme industriel dans l'Ain avec la visite du barrage-centrale de Génissiat ©.3 Rhône-Alpes

 

Pratique
Le site est ouvert aux groupes depuis début février. Il sera ouvert aux particuliers à partir du 7 avril 2018. Des visites sur inscriptions uniquement:  www.lescircuitsdelenergie.fr
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergie environnement tourisme économie sorties et loisirs