La longue enquête des gendarmes pour démanteler un important trafic de drogue dans l'Ain

La compagnie de gendarmes de Bourg-en-Bresse a démantelé un important réseau de trafic de drogue à cheval sur les départements de l'Ain et de la Saône-et-Loire, au début du mois d'octobre. Le capitaine Ballier a confié à France 3 les détails de ce coup de filet.

Depuis le mois de février, les gendarmes de la compagnie de Bourg-en-Bresse dans l'Ain enquêtaient sur un réseau de trafiquants de drogue dans la région. Une traque qui a débouché sur trois arrestations mercredi 5 octobre, comme l'a d'abord révélé Le Progrès, et une série de perquisitions, avec notamment une saisie de plusieurs kilos de résine de cannabis, dans plusieurs départements de Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes. 

Le capitaine Ballier, commandant de compagnie de gendarmerie de Bourg-en-Bresse, nous raconte comment les militaires ont mené l'enquête pour aboutir à ce vaste coup de filet, qui a nécessité d'importants moyens techniques et humains. 

Tout a commencé par la découverte d'un gendarme. "En février 2022, un gendarme de la compagnie de Saint-Laurent-sur-Saône (Ain) obtient une information sur un possible point de deal dans le Mâconnais. Nous avons alors mis en place des surveillances physiques puis des individus sur écoute. Les surveillances se poursuivent jusqu'en septembre : quatre personnes sont clairement identifiées, dont la tête du réseau. On assiste à plusieurs transactions entre la tête du réseau, qui ramène le produit, et des acheteurs qui lui prennent de la marchandise", raconte le capitaine Ballier. 

On assiste à plusieurs transactions entre la tête du réseau, qui ramène le produit, et des acheteurs qui lui prennent de la marchandise

Capitaine Ballier

commandant de la brigade de gendarmerie de Bourg-en-Bresse

Les gendarmes se mettent alors en position d'intervenir le mardi 4 octobre. Mais rien ne se passe sur le lieu identifié à Saint-Laurent-sur-Saône. Le lendemain, le 5 octobre, l'échange a finalement lieu entre la tête du réseau et un acheteur. Les deux hommes sont interpellés sur place par les nombreux gendarmes déployés sur place pour cette opération. "On retrouve une très forte somme d'argent sur l'acheteur", souligne le capitaine Ballier. 

Une série de perquisitions est ensuite menée dans plusieurs caches du réseau : en Isère, dans l'Ain, mais aussi à Dijon. "On a trouvé beaucoup de produits stupéfiants, dont plusieurs kilos de résine de cannabis et de la cocaïne. Mâcon est situé sur un axe Paris-Lyon où il est très facile de se fournir", ajoute le capitaine Ballier. 

Parmi les quatre personnes interpellées, les trois acheteurs et le chef du réseau, l'une est relâchée suite à sa garde-à-vue, deux autres sont incarcérées en attente d'un jugement. Le dernier individu est relâché mais placé sous contrôle judiciaire. Des investigations se poursuivent dans le cadre de cette affaire. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité