• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Allier : comment les pompiers se forment désormais pour sauver des vies

Les conditions d'un feu d'appartement sont reproduites dans ce caisson pour former de jeunes sapeurs-pompiers appelés à intervenir sur des incendies. / © AC Huet / France 3 Auvergne
Les conditions d'un feu d'appartement sont reproduites dans ce caisson pour former de jeunes sapeurs-pompiers appelés à intervenir sur des incendies. / © AC Huet / France 3 Auvergne

Dans l'Allier, les sapeurs-pompiers bénéficient d'un nouveau centre de formation à Saint-Pourçain-sur-Sioule. Un équipement de 2 millions d'euros indispensable pour apprendre, parfaire les gestes qui sauvent et s’adapter aux changements techniques ou technologiques.
 

Par SM avec AC Huet

Opérationnel depuis novembre 2018, le nouveau centre de formation des sapeurs-pompiers de l’Allier a ouvert ses portes à Saint-Pourçain-sur-Sioule. Il est doté notamment d’une tour de travail en hauteur pour apprendre à manipuler des échelles à la main, évoluer sur la toiture et manipuler des cordes sur une façade. Il dispose aussi d’un plateau de secours routier pour apprendre à découper des voitures ou encore d’une aire de feu.  
 

Des interventions de plus en plus complexes


« Aujourd’hui, le département de l’Allier, c’est 1600 volontaires et un peu plus de 230 professionnels pour environ 300 pompiers de garde, d’astreinte par jour qui sont là pour assurer la sécurité sur le département. C’est à peu près 27 000 interventions par an, un volume en augmentation, et on est sur des interventions qui sont de plus en plus complexes sur le plan de la sécurité », observe le Colonel Patrick Vailli, directeur départemental des sapeurs-pompiers de l'Allier. Avant de préciser : « les véhicules sont de plus en plus complexes, avec les voitures électriques. Les sapeurs-pompiers interviennent sur des incendies qui sont également plus complexes parce qu’on a des matériaux de construction qui sont de plus en plus sophistiqués. Et pour que ces sapeurs-pompiers soient en sécurité, il faut qu’ils apprennent à lire les signes du feu ».
 

Première confrontation avec le feu


Ce jour-là, de jeunes sapeurs-pompiers participent d’ailleurs à un exercice. En un instant, les flammes envahissent un caisson. La chaleur monte à plus de 300 degrés. Une épaisse fumée noire vient prendre possession des lieux… Il s’agit d’un incendie d'appartement reproduit, pour les besoins de la formation, dans un container. La préparation du matériel en amont constitue une part importante de l'exercice. Et notamment les bouteilles d'air. Car les fumées toxiques c'est désormais le risque numéro 1 pour les pompiers en cas d'incendie. Pour certains participants, c'est leur premier contact avec le feu.
« Très bien, très instructif et ça nous permet de voir à quoi on peut être confronté dans la vraie vie », estime Chloé Breugnon, sapeur-pompier volontaire à Varennes-sur-Allier.
 
 

Un nouveau site pour voir plus grand


Initié en 2010, ce nouveau centre de formation a coûté plus de 2 millions d'euros. Le précédent, situé à Montluçon, n'était plus adapté et trop excentré. « Ce centre de Montluçon était devenu vétuste, mal placé, il était un peu excentré sur le département et puis, sans possibilité d’agrandissement. C’est pour ça que le choix a été fait de le faire au centre du département ici à Saint-Pourçain-sur-Sioule avec un terrain qui a été mis à disposition par la communauté de communes », souligne André Bidaud, vice-président du SDIS, le service départemental d’incendie et de secours de l’Allier.
Unique en son genre en Auvergne, l’équipement sera inauguré fin juin 2019. 5 sapeurs-pompiers professionnels sont affectés au centre dont 3 formateurs, 1 logisticien et 1 chef de site. A terme, près de 600 sapeurs-pompiers seront formés ici chaque année.
 

 

Sur le même sujet

Bébés nés sans bras

Les + Lus