Allier : des iris par milliers dans le jardin de Christian Leydet

Christian Leydet propose de contempler 1800 variétés d'iris. / © Anne-Claire Huet - France 3 Auvergne
Christian Leydet propose de contempler 1800 variétés d'iris. / © Anne-Claire Huet - France 3 Auvergne

A Saligny-sur-Roudon (Allier), 1800 variétés d'iris différentes sont à contempler dans un jardin exceptionnel ouvert gratuitement au public. Chaque plant est unique et le plus exceptionnel vaut jusqu'à 600 euros.

Par FG avec Anne-Claire Huet

Du bleu, du jaune, du violet ! Sous le soleil, les couleurs des iris sont éclatantes. Dans son jardin de Saligny-sur-Roudon (Allier), Christian Leydet propose d'en contempler 1800 variétés différentes.

"J'étais artiste pendant 40 ans, puis j'ai eu un grave accident il y a 10 ans. L'initiation à la création des fleurs, l'hybridation, pour moi, c'est la même chose. Je ne fais pas de différence entre la culture les mains dans la terre et la culture au sens des tableaux, de la peinture ..."
 
Le jardin ne fleurit qu'un mois dans l'année. / © Anne-Claire Huet - France 3 Auvergne
Le jardin ne fleurit qu'un mois dans l'année. / © Anne-Claire Huet - France 3 Auvergne


Tous les matins, Christian Leydet crée la rencontre entre pollen et pistil pour créer de nouvelles variétés. Cette œuvre minutieuse exige ensuite quatre ans de patience avec de grandes incertitudes : sur 1000 semis, une seule création sera retenue. Pour Christian, le plaisir réside dans la recherche. "Lorsque je crée une fleur, il y a toujours une raison précise ! Si je veux une fleur marron, je vais penser aux feuilles de tabac quand j'étais gamin qui séchaient sur des claies en bois ... "

Christian Leydet aime distiller son savoir aux visiteurs. Ainsi, lorsqu'il décrit l'iris pallida : "c'est l'iris de Florence avec lequel on fait les parfums à Nice ou à Grasse. C'est une fleur moche qui sent l'ammoniaque et qui vaut très cher ! Autrefois, les grand-mères ou les arrière-grand-mères prenaient la racine de l'iris, le rhizome, elles le pelaient comme une patate et elles donnaient ça à mâcher à leurs enfants qui avaient mal aux dents. Ça remplaçait le clou de girofle !"

Les visiteurs ont peu de temps pour venir admirer les iris présentés : jusqu'au 7 juin. D'ici 10 jours, tout aura fané car telle est la dure loi de ce jardin : 9 mois de travail pour un seul mois de floraison.
 
Allier : des iris par milliers dans le jardin de Christian Leydet
A Saligny-sur-Roudon (Allier), 1800 variétés d'iris différentes sont à contempler dans un jardin exceptionnel ouvert gratuitement au public. Chaque plant est unique et le plus exceptionnel vaut jusqu'à 600 euros. Reportage : Pascale FELIX, Anne-Claire HUET, Stéhpanie SALMON

Sur le même sujet

Le "délit de solidarité" en appel à Grenoble

Les + Lus