Allier : la belle aventure de ces passionnés qui construisent ensemble leur bateau à fond plat

Il y a un an, un passionné de batellerie dans l'Allier avait lancé un appel pour trouver des volontaires pour fabriquer un fûtreau, ces petits bateaux en bois qui naviguaient sur la rivière Allier. Et aujourd'hui, ils sont 5 à donner vie à une embarcation qu'ils veulent emmener jusque sur la Loire.

Cinq habitants de l'Allier se sont lancés le défi un peu fou de construire un fûtreau, un bateau à fond plat.
Cinq habitants de l'Allier se sont lancés le défi un peu fou de construire un fûtreau, un bateau à fond plat. © Stéphanie Vinot / FTV

En 2020, dans l’Allier, un passionné de batellerie avait lancé un appel afin de trouver des volontaires pour se lancer dans la fabrication d’un petit bateau en bois, un fûtreau. Ils ont bien avancé en quatre mois. Le bateau a déjà fière allure. Depuis septembre, Bernard, Rémy, Alain et Jean-Christophe s'initient à la menuiserie marine au fond d'un jardin à Monetay-sur-Allier. Alain Martinie, constructeur de bateau, affirme : "C'est super intéressant, on découvre des choses. On n’était pas du métier du départ, on est un groupe qui se découvre. On se prend au jeu. Chacun apporte aux autres". Rémy Desnault, constructeur de bateau, ajoute : "Depuis tout petit, je navigue et en fait je n’ai jamais construit de bateau. Avec mon père, on naviguait sur la Loire, sur l’Allier de temps en temps et je pêchais. Il a fallu que j’arrive à ce moment de ma vie pour construire ce bateau-là".

Des bateaux de marchandises

La plupart sont de jeunes retraités. Ils ont empoigné rabot, scie et lime pour donner vie à leur rêve : un fûtreau de 8 mètres comme on en voyait jusqu'en 1850 sur l'Allier. Christian Blondet, passionné de batellerie, raconte : "C'était des bateaux de travail. Ils descendaient soit depuis l’amont, depuis Brassac et ils transportaient des marchandises. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les routes étaient tellement mauvaises que la façon de transporter les charges lourdes était les voies d'eau". C'est Christian Blondet qui leur transmet tout son savoir. Ce Bourbonnais a cherché des volontaires il y a un an pour lancer une nouvelle aventure. Cela fait 10 ans déjà qu'il a construit son premier futreau sur lequel il a bien navigué. Il expliquait en 2015 : "Pour être manoeuvrant, il faut de la vitesse par rapport au courant".

Le festival de la marine fluviale comme objectif

Aujourd'hui ce passionné d'histoire locale souhaiterait lancer une nouvelle dynamique. Il indique : "J'ai eu envie de fabriquer un autre bateau et que ce soit l’occasion de rencontrer des gens qui vont, j’espère, perpétuer ce mouvement. Je voudrais que cette batellerie revienne sur l’Allier parce que sur la Loire, elle a fait sa renaissance, depuis déjà 30 ans. Mais sur l'Allier, il n’y a rien". Le fûtreau sera terminé pour septembre. Ces Bourbonnais, désormais amis, ont l'intention dans un premier temps de se rendre avec leur bateau jusqu'à Orléans pour le festival de la marine fluviale.
 

durée de la vidéo: 02 min 26
Allier : pourquoi des passionnés se sont lancés dans la fabrication d’un bateau à fond plat

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite loisirs