Allier : pourquoi les bornes de recharge pour véhicule électrique sont devenues payantes

Depuis le 1er janvier 2019 dans l'Allier, les bornes de recharge pour véhicule électrique sont devenues payantes. / © DAVID MCNEW / AFP
Depuis le 1er janvier 2019 dans l'Allier, les bornes de recharge pour véhicule électrique sont devenues payantes. / © DAVID MCNEW / AFP

En 2016, l’Allier a été le premier département d'Auvergne Rhône-Alpes à déployer des bornes de recharge pour les véhicules électriques. Après deux ans et demi de gratuité, le 1er Janvier 2019, le Syndicat départemental de l’énergie a décidé de les rendre payantes.  On vous explique pourquoi.

Par Richard Beaune

En 2016, l’Allier avait été novateur en déployant via le syndicat départemental de l’énergie 75 bornes de recharge, accessibles gratuitement, à travers tout le département. Deux ans et demi après, la politique tarifaire a changé et il faut désormais dépenser 14 euros par mois pour utiliser de manière illimitée ces bornes de recharge.

Des bornes payantes qui changent la donne pour les consommateurs. Beaucoup d'entre eux ne voient plus vraiment l’intérêt de recharger leurs véhicules sur des bornes payantes alors qu’ils peuvent le faire dans leur garage.  Au 31 décembre 2018, le Syndicat départemental d’Energie de l’Allier comptait 676 abonnés. Un nombre d’abonnés qui a fait une chute vertigineuse depuis la mise en place de cette nouvelle politique tarifaire puisqu’ils ne sont plus que 71 aujourd’hui.

Pas assez de véhicules électriques


Pourtant, lors du déploiement des bornes, le syndicat avait annoncé que la gratuité ne serait pas éternelle. Il prévoyait même de les rendre payantes au bout d’un an et demi. Les consommateurs ont pu recharger leur véhicule quelques mois de plus au frais du Syndicat mais pour ce dernier, le fonctionnement de ces bornes est trop cher d’autant qu’il ne bénéficie d’aucune aide de l’Etat.

Au départ, la gratuité devait permettre le développement de « l’électro mobilité » comme nous l’explique Amandine Gaches, chargée de mission au Syndicat départemental de l’énergie de l’Allier, mais ce développement est resté trop timide selon cette dernière. « Le marché de l’occasion commence à peine à voir le jour mais ce n’est pas suffisant. » explique-t-elle.

Il n'y a donc pas assez de véhicules électriques. Pour autant, les bornes de recharge, même payantes, demeurent le moyen le plus rapide d’approvisionner son véhicule en électricité.
 

Sur le même sujet

Les + Lus