Arnaque : attention aux faux bitumeurs de retour dans l’Allier

Les gendarmes de l'Allier ont signalé le retour de faux bitumeurs dans le département. / © Ashraf Amra / MAXPPP
Les gendarmes de l'Allier ont signalé le retour de faux bitumeurs dans le département. / © Ashraf Amra / MAXPPP

Les gendarmes de l’Allier signalent le retour de faux bitumeurs dans l’Allier. Des démarcheurs proposent à des particuliers de bitumer leur allée à un prix alléchant : il s’agit d’une arnaque.
 

Par Catherine Lopes

Lundi 2 mars, sur leur page Facebook, les gendarmes de l’Allier indiquent que de faux bitumeurs sont de retour dans le département, en particulier dans le secteur d’Abrest et de Saint-Pourçain-sur-Sioule.

Le lieutenant-colonel Roland Marzin, officier adjoint au commandement du groupement de gendarmerie de l’Allier, explique : « Le mode opératoire est toujours le même. Une équipe de démarcheurs se présente au domicile de particuliers. Ils s’expriment plus ou moins bien en français, ce qui leur permet d’embobiner leurs victimes. Ils leur proposent de bitumer leur allée à un prix au rabais. Ils prétextent qu’ils viennent de finir un chantier et qu’ils ont des restes de bitume. Au final, le travail est de mauvaise qualité, et il est exécuté pour un prix exorbitant ».

Une plainte déposée

Samedi 29 février un habitant de Saint-Pourçain-sur-Sioule a déposé plainte pour escroquerie. Fin février, une équipe de bitumeurs sans doute originaire de l’Europe de l’Est a été contrôlée par une équipe de gendarmes de l’Allier mais aucune infraction en flagrant délit n’a pu être constatée. Les bitumeurs sont habituellement plus originaires d’Irlande. Les gendarmes appellent donc à la prudence.

Faire plutôt appel à une entreprise locale

Le lieutenant-colonel Roland Marzin précise : « Il n’a jamais de devis de réalisé. Les gens paient en liquide. On ne leur présente aucune facture. Les bitumeurs ne disposent d’aucun numéro de téléphone. Je conseillerais plutôt aux particuliers de faire appel à une société locale, enregistrée en bonne et due forme ». Malgré ces appels à la vigilance, les gendarmes redoutent de nouvelles escroqueries dans l’Allier et dans les départements limitrophes. En effet, les démarcheurs sont très mobiles. Les gendarmes invitent les habitants de l’Allier à contacter le 17 s’ils sont sollicités.

Sur le même sujet

Les + Lus