• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Glyphosate : la lettre touchante d'un enfant de l’Allier à Emmanuel Macron

Jacques 7 ans a écrit une lettre touchante au président de la République, Emmanuel Macron, contre les pesticides. / © Bruno Guérard
Jacques 7 ans a écrit une lettre touchante au président de la République, Emmanuel Macron, contre les pesticides. / © Bruno Guérard

Jacques a 7 ans. Il vit dans la petite commune de Vaux, dans l’Allier. Il y a quelques jours, il a décidé d’écrire une lettre au président de la République, Emmanuel Macron. Dans sa lettre, il lui demande d’annuler tous les pesticides. C’est le combat de ce petit garçon.

Par Aurélie Albert

Jacques, est un petit garçon comme les autres. Il vit dans la petite commune de Vaux avec ses parents, il va à l’école, il joue avec ses amis et il va au sport. C’est justement un jour où il allait au sport avec sa maman qu’il lui demande s’il peut écrire au « président de la France », il veut lui demander d’annuler tous les pesticides.
Son père, Bruno Guerard, raconte : « on a une ruche à la maison. L’an dernier, en 2017, on a perdu notre essaim. Et il y a quelques jours, un autre essaim est arrivé. Ce qui a fait la joie de notre petit Jacques. Il s’est dit alors qu’il n’y avait plus de pesticide. Sa maman lui a alors expliqué que si, et que justement l’interdiction du glyphosate n’a pas été évoqué dans le projet de loi agriculture et alimentation ». Sur le trajet pour aller au sport, Jacques se serait alors assombri et c’est là qu’il a demandé à sa maman d’écrire au « président de la France », comme il dit.
Au retour de son activité, il a alors dicté sa lettre à sa maman, pour ne pas faire de fautes. « Sa maman n’est pas intervenue dans le contenu, elle lui a juste fait un modèle, qu’il a alors réécrit », continue le père de Jacques.


"Il y a plein de bêtes sur la terre et les pesticides, ça les tue"

Une lettre que les parents ont alors partagée sur les réseaux sociaux. Maintenant Jacques a repris une activité normale, mais il n’a pas oublié sa lettre et son combat « des amis et moi, on a vu des bêtes aériennes, il y a plein de bêtes sur la terre et les pesticides, ça tue les bêtes. Pour moi, c’est important les légumes et les insectes », explique Jacques du haut de ses 7 ans.
Aujourd’hui, ses parents tentent de le préserver et prennent le relais « On se sent investi de la mission de poursuivre, celle de Jacques. Son initiative est importante. Il faudrait que tous les enfants écrivent une lettre au président ».


Ce n’est pas la première réflexion du jeune garçon. « Quand on va chez des amis et qu’il y a de la pâte à tartiner, il rappelle qu’il y a de l’huile de palme et que ça fait tomber les grands singes. Ou encore hier (mardi 5 juin), il a entendu parler du clonage et il dit à sa maman "on pourra cloner la planète comme ça, quand on aura cassé la nôtre" ».

Des parents qui évoquent ces questions avec le jeune garçon et qui fait partie de leur quotidien. "Ce sont des convictions que nous avons, mais nous sommes apolitiques".
Le président de la République, Emmanuel Macron, a, de son côté, partagé la lettre de Jacques sur les réseaux sociaux. Une réponse plus officielle pourrait, peut-être, arrivée dans la boîte aux lettres de Jacques.

 

Lettre de Jacques, à Emmanuel Macron

Cher président,

Je m'appelle Jacques et j'ai 7 ans. Pouvez-vous annuler tous les pesticides parce qu'il y a des bêtes sous la terre et ça les tue.
Par exemple, les vers de terres et les fourmis et les taupes. Il y aussi les bêtes aériennes comme les abeilles qui sont en train de disparaître à cause de ça.
S'il vous plaît, faîtes quelque chose.
J'espère que vous répondrez vite.

Jacques

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus