Allier : 9 ans de suspension pour un footballeur qui avait agressé un arbitre

Mardi 30 juin, la sanction d’un footballeur de Verneix dans l’Allier est passée de 13 à 9 ans de suspension. Il avait agressé un jeune arbitre en février dernier. C’est la commission régionale d’appel de la ligue qui a statué.
 

En février dernier, à Désertines dans l'Allier, un jeune arbitre de football avait été agressé par un joueur. Photo d'illustration.
En février dernier, à Désertines dans l'Allier, un jeune arbitre de football avait été agressé par un joueur. Photo d'illustration. © Vincent VOEGTLIN / MAXPPP
Mardi 30 juin, la commission régionale d’appel de la ligue de football était réunie à Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. Elle a infligé à un footballeur de Verneix, dans l’Allier, une sanction de 9 ans de suspension de terrain.

Plusieurs jours d'ITT

Les faits remontent au 15 février dernier. « Lors du match de Verneix contre Désertines, le jeune arbitre de 23 ans a exclu un joueur de Verneix en fin de match. Il l’a d’abord insulté, puis il est sorti et le match s’est terminé tranquillement. C’est au moment où l'arbitre est retourné au vestiaire que le joueur lui a asséné un coup de poing au visage », racontait à l'époque Richard Aujon, secrétaire départemental de l’UNAF (Union nationale des arbitres de football) de l’Allier. Plusieurs jours d’ITT avaient été prescrits dans la foulée.  

Un motif requalifié

En première instance, début juin, le joueur de 39 ans avait été astreint à une suspension de terrain de 13 ans mais il avait fait appel. Pour des raisons de jours d’ITT insuffisants, le motif a été requalifié et la peine diminuée, passant de 13 à 9 ans. Richard Aujon, secrétaire départemental de l’UNAF de l’Allier ne cache pas sa déception. Il explique : « On est un petit peu déçus au niveau de l’UNAF. Déjuger la commission de discipline de l’Allier est embêtant. Je pense qu’ils auraient au moins pu maintenir la décision. Mais c’est encore une peine qui est importante. On voulait surtout faire un exemple. Jusqu’à présent, les commissions de discipline avaient été timides dans les sanctions. Pour une fois que l’on avait une sanction à hauteur des faits, on est un peu déçus que la commission régionale baisse cette sanction ».

L'espoir de retourner sur les terrains

Si l’affaire est close sur le plan sportif, elle va maintenant se jouer sur le terrain judiciaire. En effet, le jeune arbitre a déposé une plainte et il sera défendu par l'avocat de l’UNAF de l’Allier. Désormais, le jeune arbitre agressé espère retourner sur les terrains. « Il a été vu par un psy car il a été pas mal choqué. Maintenant il va un peu mieux. Je pense qu’il va rattaquer au début de la saison prochaine. Il a pris un bon coup au moral, en plus du coup physique » précise Richard Aujon. Pour lui cette affaire est révélatrice d’un mal qui ronge le football, pas seulement dans l’Allier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter