• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

“Un Paris-Nice incroyable ” pour le coureur Auvergnat Julian Alaphilippe

Le 12 mars 2017, sur le podium final du Paris Nice, le coureur Auvergnat Julian Alaphilippe endosse le maillot blanc du meilleur jeune et le maillot vert du meilleur sprinter. / © PHILIPPE LOPEZ/AFP
Le 12 mars 2017, sur le podium final du Paris Nice, le coureur Auvergnat Julian Alaphilippe endosse le maillot blanc du meilleur jeune et le maillot vert du meilleur sprinter. / © PHILIPPE LOPEZ/AFP

Fin d'un rêve pour Julian Alaphilippe : Après avoir passé trois jours en jaune sur le Paris-Nice, le coureur montluçonnais a finalement été détrôné par le Colombien Sergio Henao. 

Par B.C.

Après avoir passé trois jours en jaune sur le Paris-Nice, Julian Alaphilippe a finalement été détrôné par le Colombien Sergio Henao. Le coureur montluçonnais termine l’épreuve à la cinquième place du classement. 

Le champion de Colombie Sergio Henao a remporté dimanche pour la première fois Paris-Nice, avec 2 secondes d'avance sur l'Espagnol Alberto Contador.

Sur le podium final, Julian Alaphilippe endosse le maillot blanc du meilleur jeune et le maillot vert du meilleur sprinter.

"UN PARIS NICE INCROYABLE"

Pour Julian Alaphilippe, l’avant dernière étape du Paris Nice a été sans aucun doute la plus difficile, samedi au col de Couilloule.

Alors qu’il portait le maillot de leader depuis trois jours, il a été incapable de suivre le rythme des meilleurs grimpeurs et a lâché prise. "Je ne peux pas être déçu" résume-t-il avec philosophie "car j’ai donné tout ce que je pouvais. Ce Paris Nice a été incroyable pour moi."

Julian Alaphilippe détrôné par Henao
Fin d'un rêve pour Julian Alaphilippe : Aprés trois jours passés en jaune sur le Paris Nice, le coureur Auvergnat a du céder son maillot de leader, 24 heures avant l'étape finale.  - FRANCE 2 - Tout le sport

 

Sur le même sujet

Extrait du discours d'André Malraux en février 1968 à Grenoble

Les + Lus