Polémique autour de la transformation de l’hôtel Formule 1 de Montluçon en centre pour réfugiés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Virginie Cooke
En mars dernier, l'Etat et le groupe Accor ont passé un accord. Conséquence : l'hôtel Formule 1 de Montluçon (03) va devenir un centre d'accueil pour réfugiés. Le maire de Montluçon s'oppose à ce projet.
En mars dernier, l'Etat et le groupe Accor ont passé un accord. Conséquence : l'hôtel Formule 1 de Montluçon (03) va devenir un centre d'accueil pour réfugiés. Le maire de Montluçon s'oppose à ce projet. © Pascal Franco

A Montluçon dans l’Allier, un hôtel Formule 1 va devenir un centre d’hébergement pour réfugiés. C’est le fruit d’un accord qui a été signé en mars dernier entre l’Etat et le groupe Accor. Mais aujourd’hui le maire de la ville s’insurge. 

L’hôtel Formule 1 de Montluçon dans l’Allier, accueillera ses derniers clients la nuit du 23 au 24 juillet. Ensuite, il deviendra au début du mois d’août, un centre d’hébergement pour demandeurs d’asile et personnes en situation de précarité sociale.

Le groupe hôtelier et l’Etat ont passé un accord au mois de mars dernier : 62 hôtels vieillissants ont été vendus à une filiale de la Caisse des Dépôts spécialisée dans le logement social. Un accord qui répond à la fois aux intérêts du groupe Accor, comme à ceux de l’Etat qui doit offrir des places d’hébergement temporaire aux personnes en difficulté.

"Le projet a été fait en catimini" 



Mais aujourd'hui, à quelques jours de la réalisation du projet,  le maire de Montluçon déplore la manière dont il a été mené.

 "Sur le terrain, sur les territoires, ce sont les maires qui sont au contact de la population et assurent les difficultés confessionnelles entre les différentes communautés. Il aurait été tout à fait naturel, cela aurait été la moindre des choses que les maires qui ont un hôtel Formule 1 sur leur territoire soient contactés pour leur demander l'impact d'une telle démarche. Cela n'a pas été fait, cela a été fait en catimini, c'est un déni de démocratie" s'insurge Daniel Duglery, le maire de Montluçon. 

Un centre qui accueillera 47 personnes 



Cette désapprobation viendrait du fait que cet hôtel est l'un des rares dans ce secteur. Selon les employés, le taux d'occupation est satisfaisant ce qui ajoute encore à leur amertume.

 « Nous sommes 7 personnes à travailler sur le site, une personne va être reprise. Nous tous, nous nous retrouvons à la recherche d’un emploi », déplore Samuel Terrier, réceptionniste de nuit à l’hôtel Formule 1 de Montluçon. 

Dans un premier temps, le centre va accueillir jusqu'à 47 personnes. Un chiffre qui à terme devrait doubler.


durée de la vidéo: 01 min 45
La transformation d'un hôtel Formule 1 en centre d'accueil pour réfugiés à Montluçon (03) suscite la polémique

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.