Pourquoi l’Auvergnat Alaphilippe pourrait devenir champion du monde de cyclisme

Après avoir porté le maillot jaune pendant 14 jours sur le Tour de France, Julian Alaphilippe est attendu lors des championnats du monde de cyclisme sur route. / © JEFF PACHOUD / AFP
Après avoir porté le maillot jaune pendant 14 jours sur le Tour de France, Julian Alaphilippe est attendu lors des championnats du monde de cyclisme sur route. / © JEFF PACHOUD / AFP

Le 29 septembre prochain, l’Auvergnat Julian Alaphilippe sera le chef de file du clan français lors des championnats du monde de cyclisme sur route. Lui qui a fini 5e du dernier Tour de France espère faire un coup dans le Yorkshire.
 

Par Catherine Lopes

Lors des championnats du monde de cyclisme sur route du Yorkshire (Grande-Bretagne), l’Auvergnat Julian Alaphilippe sera l’un des leaders de la sélection française. Il s’alignera sur la ligne de départ le 29 septembre et espère à nouveau se faire remarquer. "On vise le titre avec Julian", annonce le nouveau sélectionneur national Thomas Voeckler, dans la foulée d'un Tour de France longtemps bleu-blanc-rouge. Le maillot irisé dans l'épreuve majeure des Mondiaux, la course en ligne échappe aux Français depuis la victoire de Laurent Brochard en 1997. Quoi qu’il arrive, la saison 2019 restera au-delà des objectifs du Montluçonnais : il a été vainqueur de Milan-San Remo, de la Flèche Wallonne et a porté le maillot jaune sur le Tour de France pendant 14 jours.

"Détendu et sans aucune pression"


Du haut de ses 27 ans, il aborde sereinement ces championnats du monde. Au journal Ouest France il a déclaré : « C’est mon état d’esprit en ce moment : détendu et sans aucune pression malgré ce qu’on peut imaginer avec le Mondial qui arrive très bientôt. C’est que du bonus même si bien sûr je suis toujours attiré par la victoire : je cours et je me prépare pour gagner. Ça n’a pas été facile de remettre en route après le Tour mais ce qui m’a vraiment motivé c’est d’avoir le Championnat du monde dans un coin de ma tête et le Tour de Lombardie. Ce sont mes deux gros derniers objectifs de l’année mais ce sera vraiment que du bonus. Ce ne sera pas non plus une catastrophe si je passe à côté. Je viens de réaliser la plus belle saison de ma carrière jusqu’ici, qui restera peut-être comme la plus belle : j’ai gagné tout ce que je voulais, j’ai réalisé tous les objectifs que je m’étais fixés ».

Une concurrence rude

En Grande-Bretagne, la concurrence s’annonce rude pour Alaphilippe : Peter Sagan, Mathieu van der Poel, Michael Matthews et Matteo Trentin font partie des principaux rivaux du coureur montluçonnais. Mais comme sur toute la saison et notamment sur le Tour de France, on n’est pas à l’abri d’un nouvel exploit de Julian Alaphilippe.

Sur le même sujet

Départ de la première Chartreuse backyard

Les + Lus