Allier : le parc de loisirs Le PAL réalise le plus gros investissement de son histoire

Le PAL investit 15 millions d'euros dans cet hôtel qui comptera 300 lits / © La Fabrique d'Architecture
Le PAL investit 15 millions d'euros dans cet hôtel qui comptera 300 lits / © La Fabrique d'Architecture

A Saint-Pourçain-sur-Besbre près de Moulins (Allier), le parc de loisirs Le PAL investit 15 millions d'euros dans la construction d'un hôtel de 300 lits. Le site souhaite ainsi diversifier sa clientèle et attirer des visiteurs plus éloignés.

Par FG

A Saint-Pourçain-sur-Besbre (Allier), le parc de loisirs “Le PAL” investit chaque année entre 25 et 30 % de son chiffre d’affaires dans de nouveaux aménagements. Traditionnellement, ce sont de nouvelles attractions, de nouveaux espaces pour les animaux mais depuis quelques années, ce sont aussi des hébergements. Dans ce domaine, le parc a décidé de franchir un cap supplémentaire avec la construction d’un complexe hôtelier.

“C’est le plus gros investissement depuis l’ouverture du parc en 1973” explique Arnaud Bennet, PDG. A 15 millions d’euros, le projet dépasse en effet le record précédent, l’attraction “Yukon Quad”, facturée 10 millions d’euros il y a deux ans. 
 

A son ouverture, prévue en avril 2021, le Savana Reserve proposera 300 lits dont 60 suites avec terrasses, le tout donnant sur une savane africaine. “Le concept, c’est de proposer une expérience immersive, de plonger les résidents en Afrique avec une rivière, une savane, les animaux.” explique Arnaud Bennet. 
 

Pour le PDG, il s’agit de répondre à la demande. “Avec notre politique d’investissement année après année, nous avons renforcé l’attractivité de l’offre, ce qui a eu pour conséquence l’allongement de la durée de la visite. De plus en plus de visiteurs souhaitent rester plusieurs jours.” Les premiers hébergements construits ont confirmé cette demande : “Les lodges sont pleins tout le temps. On refuse l’équivalent de 2 à 3 fois leur capacité d’accueil en été …” 

Avec cette offre enrichie, le parc veut aussi aller chercher une clientèle nouvelle. “La clientèle traditionnelle du PAL provient d’un rayon de 200 à 300 km autour du parc. Aujourd’hui avec l’hébergement, nous pouvons capter des visiteurs qui viennent de plus loin. La clientèle des lodges vient de 90 départements et même de Suisse, un pays proche géographiquement et qui n’a pas une offre pléthorique en matière de loisirs familiaux et de parcs.”

L’emploi local devrait aussi bénéficier du nouvel hôtel, avec une cinquantaine de personnes en saison, l’équivalent de 35 temps pleins. 

Avec 620 000 visiteurs sur la saison 2019, Le PAL est le 5ème parc français et le 1er site de loisirs en Auvergne-Rhône-Alpes. 

Sur le même sujet

Les + Lus