Destruction de nids d'espèces protégées dans l'Allier : la LPO porte plainte

Les faits remontent au 25 juin : des bénévoles de la LPO indiquent avoir constaté de gros dégâts sur des nids d’espèces d’oiseaux protégées, après le passage de baigneurs dans une zone interdite de la rivière Allier. L’association indique avoir déposé plainte.

Ils dénoncent une « hécatombe » : dimanche 25 juin, des bénévoles de la LPO (Ligue de protection des oiseaux) affirment avoir « constaté la présence de plusieurs personnes sur un des îlots protégés de la rivière Allier," près de Moulins. Ces îlots sont le refuge des sternes naines et pierregarins, des espèces protégées « en pleine période de reproduction ».

Une zone protégée

Dans un communiqué, la LPO s'insurge : « L’îlot sur lequel se sont déroulés les faits est une zone Natura 2000, faisant l’objet d’un arrêté préfectoral de protection de biotope (APPB) au regard de la présence de sternes naines et pierregarins venant chaque année nicher dans cette zone, directement au sol. Dans les faits, personne n’aurait dû se trouver sur cet îlot réservé au bon développement de la faune sauvage et à l’écart des activités humaines. Une signalisation spécifique est d’ailleurs en place pour avertir les usagers que ce lieu est interdit au public. »

Malgré cela, l’association indique avoir vu 6 personnes avec des chiens en liberté sur l’îlot, observées « immédiatement par les bénévoles de la LPO qui étaient aux jumelles à proximité du site afin de surveiller la nidification des oiseaux. » L’un des bénévoles aurait alors échangé avec les baigneurs « afin de leur signaler l’infraction » selon l’association, mais les personnes auraient refusé de quitter les berges. La LPO indique avoir contacté les services de l’Office Français de la Biodiversité ainsi que la police municipale mais les institutions n’ont pas été en mesure d’intervenir.

Une destruction "définitive"

Le lendemain, l’association explique avoir constaté les dégâts suivants : « 4 couvées de sternes naines ont toutes eu leurs œufs détruits et des poussins étaient manquants, peut-être cachés à l’heure de la constatation des dégâts », mais aussi « 4 couvées de sternes pierregarins ont été abandonnées ; au vu de la durée de l’abandon, il s’agit là d’une destruction définitive. » La LPO Auvergne-Rhône-Alpes va donc porter plainte contre X pour destruction d'œufs et d'habitats de sternes, espèces protégées.