Dans l'Allier, les libertins ont leur camping

À Brugheas, près de Vichy dans l'Allier, des adeptes du libertinage venus de toute l'Europe se retrouvent pour des vacances dans l'un des rares campings libertins de France. Au programme : rencontres et "jeux coquins". (Photo d'illustration) / © Tèo Lanniè / MAXPPP
À Brugheas, près de Vichy dans l'Allier, des adeptes du libertinage venus de toute l'Europe se retrouvent pour des vacances dans l'un des rares campings libertins de France. Au programme : rencontres et "jeux coquins". (Photo d'illustration) / © Tèo Lanniè / MAXPPP

À Brugheas, près de Vichy dans l'Allier, des adeptes du libertinage venus de toute l'Europe se retrouvent pour des vacances dans l'un des rares campings libertins de France. Au programme : rencontres et "jeux coquins".

Par A. C.

Qu'il pleuve ou qu'il vente, la saison estivale sera chaude à Brugheas, dans l'Allier, où se trouve le premier camping "100% libertin" de France. Comme chaque été depuis quatre ans, les 80 emplacements et bungalows sont complets nous assure le gérant Gérard, pris d'assaut par des libertins de toute l'Europe. "On estime qu'il y a plus de six millions de libertins en France, des gens qui dédramatisent l'acte sexuel et veulent simplement s'amuser", explique Gérard, qui a repris le camping La Roseraie en 2014, avec sa femme Françoise, pour en faire ce lieu de rencontre.
Tout est fait pour répondre aux besoins de chacun. "Nous accueillons majoritairement des couples, et nous nous limitons à 15% d'hommes seuls, pour éviter que les femmes deviennent des objets, comme dans la plupart des clubs libertins inondés d'hommes célibataires", assure le gérant.

De nombreux "jeux coquins" et infrastructures sont disséminés sur le camping. "On a une forêt coquine notamment, d'environ 6 000m², avec des piloris, une balançoire coquine, un lit gyneco, des grands lits collectifs", détaille Gérard, lui-même libertin comme sa femme et ses neufs employés. Tout cela dans un espace complètement clôt par de hautes palissades pour éviter tout attentat à la pudeur.

 

Le plus important, c'est le respect de la femme




"Cela n'a pas été simple de devenir ce lieu de référence, il nous a fallu cinq ans en amont pour nous renseigner et nous assurer que nous étions juridiquement dans les clous", se souvient le gérant. Puis le camping a connu quelques problèmes de comportement lors de ses deux premiers étés. La rédaction d'un strict règlement et l'inscription sur une liste rouge des fauteurs de troubles ont résolu le problème.

"La règle la plus importante, c'est le respect de la dame. Si une femme doit dire deux fois "Non" à un homme, c'est qu'il insiste, et dans ce cas on le vire", martèle Gérard. Interdiction également de se balader dans le camping avec son smartphone ou un appareil photo, confidentialité oblige. Des règles d'hygiène de base encadrent aussi les pratiques des pensionnaires : pas de câlins dans la piscine, douche obligatoire avant la baignade.

Aujourd'hui, libertins habitués et curieux de passage se côtoient dans les allées aux noms évocateurs – "gourmandise", "7ème ciel", "luxure". Un système de bracelets permet à chacun de s'y retrouver parmi tous les campeurs, chaque couleur donnant une indication sur son porteur : noir pour les couples, mauve pour les femmes à la recherche d'hommes seuls, rouge pour ces derniers, etc.
Le camping s'est même doté d'un site en ligne de rencontre libertine, pour se donner rendez-vous et garder le contact après le séjour. Gérard s'en réjouit, "cela n'a rien à voir avec la vie de tous les jours, il y a une convivialité formidable, et vous vous faites énormément d'amis".

Sur le même sujet

Souffrance au travail chez les agents de la région Auvergne Rhône-Alpes

Les + Lus