Natation handisport : Théo Curin remporte deux médailles d'argent aux Mondiaux de Mexico

Théo Curin à l'entraînement (image d'archives) / © France 3 Auvergne
Théo Curin à l'entraînement (image d'archives) / © France 3 Auvergne

Le nageur Théo Curin a remporté deux médailles d'argent aux mondiaux handisport de Mexico : une en 100 mètres nage libre samedi et une sur 200 mètres ce mercredi. Ce sont les premières médailles mondiales pour cet athlète qui s'entraîne au pôle France Handisport natation au Creps de Vichy.

Par FG

Deux médailles d'argent ! Théo Curin, 17 ans, n'en espérait pas tant quand il s'est envolé pour le Mexique afin de participer aux championnats du monde de natation handisport. En mai dernier, une frracture de l'humérus l'avait stoppé dans sa préparation : l'objectif était donc modeste.

Pourtant, dans le bassin mexicain, le pensionnaire du pôle France handi-natation au Creps de Vichy a frappé fort d'entrée. Samedi, dés le premier jour de compétition, il a remporté l'argent sur 100 mètres nage libre. 

"Sur 100 mètres, je n'aurais jamais j'aurais pensé monter sur le podium !" réagit-il après coup. "Je n'étais pas trop serein après ma blessure du mois de mai … Je n'avais pas trop de repères. Ca a été une grande surprise et beaucoup d'émotion de finir deuxième !"

Pour terminer les deux longueurs en 1:18.28 derière le Brésilien Daniel Dias, la recette a été d'écouter les bons conseils de son entraîneur : "c'était le premier jour de compétition, il fallait s'adapter à l'altitude qui fait qu'il est plus difficile de respirer (Mexico est à plus de 2000 mètres NDLR). Mon coach m'avait recommandé de partir doucement, et finalement ça a marché. Les autres étaient partis plus vite et quand ils ont commencé à souffrir de l'altitude. j'ai accroché la deuxième place dans les derniers 50 mètres."

La deuxième médaille était plus "attendue", mais elle n'en est pas moins belle : "le dernier jour de compétition, je m'aligne sur le 200 m nage libre, ma spécialité. Je finis deuxième, c'est génial !" Théo réalise un temps de 2:52.50, à nouveau derrière le Brésilien Daniel Dias.


Au final, ces médailles sont d'autant plus belles que ce sont ses toutes premières dans une compétition mondiale. "Ça montre que je suis capable de faire de beaux résultats malgré une année difficile. C'est rassurant pour la suite."

Théo Curin va a présent soutenir les autres nageurs tricolores jusqu'à la fin de la compétition. Il n'aura ensuite que quelques heures pour faire un peu de tourisme avant son retour en France :"on reprendra l'entrainement après les fêtes !"

 

Sur le même sujet

Conduire avec un joystick

Près de chez vous

Les + Lus