Après le décès d'un jeune à Saint-Martin-d'Hères (Isère): le maire en appelle au Président de la République

Publié le Mis à jour le

Un jeune homme de 19 ans a été abattu le samedi 20 juin au soir, à Saint-Martin-d'Hères. Après ce drame, le maire communiste de la Ville en appelle au Président de la République contre la prolifération des armes. 

"Si j'en appelle au Président de la République, au Premier ministre, au Gouvernement, c'est sur la question de la prolifération des armes. Je trouve ça complètement hallucinant que l'on trouve dans nos quartiers des armes aussi lourdes, -en l'occurence il s'agissait d'une arme automatique-, c'est grave!", lance David Queiros au lendemain du drame qui a touché sa commune, "j'estime qu'un travail doit être mené pour endiguer cette prolifération des armes."

Samedi, le jeune homme se trouvait à l'arrière d'un scooter sur une place bondée située près d'un arrêt de tramway, lorsque, vers 23h30, des coups de feu ont retenti, le blessant mortellement au cou.

Récit Joëlle Ceroni
durée de la vidéo : 02min 10
Suites fusillade mortelle à Saint-Martin-d'Hères ©INA

"On ne peut pas vivre dans un quartier comme ça, où, quand on sort, on se promène, on peut se prendre une balle perdue", témoigne un habitant venu porter des fleurs à l'endroit même du drame. 

Un appel à un rassemblement à la mémoire de la victime a été lancé pour ce lundi en fin de journée à Saint-Martin-d'Hères.