• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ardèche : le collège Roqua d'Aubenas est à la page avec ses “Pauses lectures”

Avec des élèves de cinquième, opération "Pauses lectures" au collège Roqua d'Aubenas / © Vanessa Fize
Avec des élèves de cinquième, opération "Pauses lectures" au collège Roqua d'Aubenas / © Vanessa Fize

A l'instar d'autres initiatives qui se développent un peu partout en France, le collège Roqua d'Aubenas stimule le goût pour la lecture à ses élèves avec l'opération "Pauses lectures". Le dispositif est simple et efficace, s'il n'existait pas, il faudrait l'inventer !

Par Nicolas Ferro

Pas un bruit ne circule, les yeux des élèves parcourent les mots d'un roman. L'atmosphère est à la concentration. Chaque élève est plongé dans son livre. Dans un silence véritable, l'imagination se met en marche pour de nouvelles contrées. Pendant un quart d'heure, les élèves d'une classe de cinquième s'adonnent à une activité qui leur fait du bien, ils lisent un livre. Un roman de préférence qu'ils ont choisi parmi leurs connaissances.

L'opération "Pauses lectures" du collège Roqua a démarré cette année, à la rentrée scolaire pour les classes de cinquième. Cinq professeurs y participent. Une fois par semaine, les élèves de chaque classe de cinquième commencent ou finissent un cours par un quart d'heure de lecture. Un moment privilégié qui devient un rituel.
 
Ardèche : “Pauses lectures” au collège Roqua d'Aubenas


Ce vendredi 01 février, nous sommes avec le professeure de sport dans un gymnase. Comme pour ses élèves, le professeure lit. La lecture ne fait jamais de mal ! Bien au contraire, les vertus sont nombreuses... La lecture aide à se recentrer sur soi-même et facilite la concentration des élèves. De plus, et ce n'est pas rien ! la lecture améliore considérablement ses capacités de parler et d'écrire le français. Enfin, la lecture permet de s'évader de son quotidien et de se charger d'émotions, bref tout un programme...

A l'heure des smartphones et des playstations, agitateurs de neurones et de stress, la lecture est un facilitateur d'existence. Le collège Roqua l'a bien compris. L'année prochaine, l'expérience pourrait se développer à l'ensemble des classes du collège.

  

Sur le même sujet

Les secrets de Brigitte Macron

Les + Lus