• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ardèche : une exposition en hommage aux femmes de la Résistance

L' album des dessins de Georges Champion sur sa mère Malou, résistante ardéchoise / © France 3 Rhône-Alpes
L' album des dessins de Georges Champion sur sa mère Malou, résistante ardéchoise / © France 3 Rhône-Alpes

Le musée de la résistance et de la déportation du Teil consacre sa prochaine exposition (du 17 mai au 23 novembre) au rôle des femmes dans la résistance. Et en particulier à travers le parcours de Marie-Louise Boisnard dit Malou, résistante ardéchoise.

Par Nicolas Ferro

Qui sont-elles ? D'ou viennent-elles ? Beaucoup de femmes ont été résistantes pendant la seconde guerre mondiale sans que cela ne se sache. L'histoire officielle a retenu l'épopée des combats où l'on retrouve essentiellement des hommes. Pourtant les femmes sont omniprésentes dans la résistance.

Elles sont pour la plupart les agents de liaison qui transportent et cachent les armes. Elles réalisent les faux papiers, impriment et distribuent les journaux et les tracts. Elles sont aussi présentes sur les lieux de réception des parachutages. Il y en a quelques unes qui prennent les armes pour se battre... 

Certainement d'esprit plus modeste que celui des hommes et parce qu'elles pensent que leurs actes ont tout simplement été "justes", les femmes n'ont pas évoqué leur rôle dans la résistance. Nombre d'entre elles ont retrouvé leur place de femme après la guerre, à côté de celui de leur mari. Le résultat est là :  seulement 10% des médaillés de la Résistance sont des femmes alors qu'elles étaient aussi nombreuses que les hommes.
 
Malou, résistante ardéchoise comme agent de liaison / © France 3 Rhône-Alpes
Malou, résistante ardéchoise comme agent de liaison / © France 3 Rhône-Alpes

Parmi ces femmes héroïques, le parcours de Marie-Louise Boisnard est racontée à travers une vingtaine de dessins réalisés par son fils Georges Champion. Malou de son nom de résistante fut agent de liaison. Le 14 avril 1944, Malou est capturée par la gestapo, elle fut internée au fort de Montluc puis déportée au camp de Ravensbrück. Elle a aujourd'hui 97 ans et vit toujours. 

Le reportage de Vanessa Fize et Nicolas Ferro
Malou, résistante ardéchoise
Malou, résistante ardéchoise


 

Sur le même sujet

Romans/Isère : les serres du lycée horticole dévastées par la grêle du 15 juin

Les + Lus