• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ardèche : les recherches pour trouver la météorite de Sceautres sont toujours en cours

Les recherches de la météorite de Sceautres ce dimanche 10 mars / © Nicolas Ferro
Les recherches de la météorite de Sceautres ce dimanche 10 mars / © Nicolas Ferro

Une météorite est tombé sur le massif du Coiron, en Ardèche, le mercredi 27 février. Une première campagne de fouilles a eu lieu le dimanche 3 mars sans rien donner. Les recherches ont repris une semaine plus tard sur la commune de Sceautres. 

Par Nicolas Ferro

Les yeux rivés au sol et le dos légèrement courbés, une quinzaine de participants cherche un petit caillou noir de 4 centimètres de diamètre venu de l'espace et tombé dans ces champs à vaches, en Ardèche. L'herbe est assez rase mais de nombreux petits bosquets d'arbres et de ronces ne facilitent pas la tâche.

La météorite est de couleur noire et mate. Elle est assez polie car elle a subie de nombreuses résistances à l'air lors de sa traversée dans l'atmosphère. La difficulté est de taille sur ce territoire car il ne faut pas la confondre avec la pierre noire volcanique du massif du Coiron. Selon les derniers calculs des scientifiques, la surface de recherche s'établit sur un kilomètre carré.
 
Ardèche : à la recherche de la météorite de Sceautres


Le groupe est accompagné de François Colas, Directeur de Recherches à l'Observatoire de Paris. Lui aussi à la tête non pas dans les étoiles mais vers le sol. Il vérifie de temps à autres les trouvailles que lui ramenent les volontaires. Ce sont tous des passionnés d'astronomie qui connaissent bien la valeur symbolique du caillou. 

Une météorite voyage dans la galaxie durant des millions d'années sans subir de transformations. Sa composition géologique peut nous renseigner sur la création du système solaire et in fine sur nos origines. Chaque nouvelle météorite apporte son lot de découvertes. 

Le réseau Fripon (Fireball Recovery and Interplanetary Observation Network) possède en France une centaine de caméras. Elles observent en permanence le ciel et indiquent quand une météorite tombe sur terre. Elles sont notemment répertoriées sur le site vigie-ciel. Il en tomberait une dizaine par an sur le sol français. Une sur 10 seulement serait récupérée pour y être étudiée. 

 

Sur le même sujet

Torrent de grêlons.

Les + Lus