Le boom des plantes aromatiques et médicinales dans le sud Ardèche

Jean-Christophe Maly, cueilleur de thym sauvage / © Renaud Gardette
Jean-Christophe Maly, cueilleur de thym sauvage / © Renaud Gardette

Une filière économique voit le jour dans le sud Ardèche. Elle est pourtant née il y a plus de trente ans à Vals-les-Bains mais c'est tout récemment que la filière des plantes aromatiques et médicinales se structure à vitesse grand V. 

Par Nicolas Ferro

La saison ne fait que commencer... Les bourgeons de hêtre ont déjà été ramassés puis expédiés. Est venue à la pelle la fleur de sureau et c'est maintenant à la fleur de marronnier d'être en cours de séchage. Tout comme le thym, cette plante qui pousse en abondance et de manière sauvage dans la garrigue ardéchoise. Elle se ramasse toute l'année sauf au plus fort de l'été. Viendront ensuite le romarin, l'arnica, la sauge et le laurier... 
 
Marc Mirabel, Président Viva-Plantes devant la fleur de marronnier en cours de séchage / © Nicolas Ferro
Marc Mirabel, Président Viva-Plantes devant la fleur de marronnier en cours de séchage / © Nicolas Ferro



La coopérative Viva-Plantes est installée depuis trente ans à Vals-Les-Bains. Elle travaille plus d'une centaine d'essences différentes. Des plantes qu'elle achète à la centaine de cueilleurs ou de cultivateurs qui travaillent pour elle et qui sont situés dans un rayon de 50 km autour de la station thermale. La coopérative les transforme et les revend à des laboratoires cosmétiques ou médicaux en france et à l'étranger.

La demande est en forte croissance. Le chiffre d'affaire de Viva-Plantes devrait doubler cette année en passant de plus de 300 000 euros à près de 700 000 euros.. De nouveaux accords sur les prix des matières premières ont été négociés avec les laboratoires. La coopérative a mis en place un label de qualité "Éthiquable" permettant de fixer un juste prix à toutes les étapes de la filière. Par exemple, la coopérative achète le thym à 2,10 euros le kilo et le revend après de multiples transformations 22 euros le kilo de feuilles séchées.

Une autre coopérative Pam 07 située également à Vals-les-Bains structure cette filière depuis une trentaine d'années. Cette filière est actuellement en plein essor car la demande en matière de cosmétiques bio, d' huiles essentielles et autres produits pour des médecines douces ne cesse de se développer. L'Ardèche est un territoire contrasté qui possède une biodiversité riche et préservée des pesticides, bref l'endroit idéal pour cultiver des plantes aromatiques et médicinales. 

 

 

Sur le même sujet

Les + Lus