Ardèche : des milliers de foyers privés de télé et de radio après l'incendie d'une antenne-relais à Bourg-Saint-Andéol

Une partie de l'antenne relais de Bourg-St Andéol endommagée par un incendie / © photo: DR
Une partie de l'antenne relais de Bourg-St Andéol endommagée par un incendie / © photo: DR

Une antenne de relais téléphonique et TNT a pris feu dans la nuit du samedi 24 août. Un incendie probablement volontaire. La gendarmerie de l'Ardèche est chargée de l'enquête. De nombreux ardéchois et sud-dromois privés de radio ou de téléphone.

Par Myriam Figureau

Une antenne relais de télévision et de téléphone a été très endommagée samedi 24 août par un incendie vers 1h30 du matin sur le site dit du Bois du Laoul, situé sur la commune de Bourg-Saint-Andéol.

Il a fallu 2 bonnes heures aux pompiers pour éteindre le feu, compte-tenu de la difficulté à intervenir à très grande hauteur. 
Les gendarmes appelés sur place ont constaté des traces évidentes d'effraction sur le site autour de l'antenne, laissant peu de doutes sur l'origine volontaire du départ de feu. C'est la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie du Teil qui a été chargée de cette enquête.
 
© DR
© DR




Depuis le début de matinée de nombreux auditeurs de radio et de télé ne reçoivent plus leurs programmes habituels. C'est notamment le cas de 50 000  auditeurs de France Bleu Drôme-Ardèche et de 70 000 téléspectateurs recevant la télévision via la TNT dans le sud-Ardèche et le sud-Drôme autour de Bourg-Saint-Andéol, Pierrelatte, Saint Paul-Trois-Chateaux ou Donzère. Seraient touchés aussi des abonnés Bouygues, SFR ou Free. 

TDF ( anciennement Télé Diffusion de France) qui gère cette antenne, espère pouvoir raccorder les auditeurs de France Bleu d'ici la fin de journée. En revanche pour les téléspectateurs via la TNT "ce ne sera pas avant le début de semaine prochaine", annonce Amélie Zénone, directrice régionale des opérations sud-est à TDF. "Cette antenne relais est une sorte de tour en béton. Et la structure en interne a entièrement été touchée. Dans l'immédiat, il faut s'assurer de la sécurité de la structure. Nous ne pouvons donc pas réparer sur place , juste chercher des solutions de repli pour rétablir notamment la radio", explique-t-elle. 
 
© photo DR
© photo DR


Ce n'est pas la première antenne visée par un acte volontaire. Il y a un peu plus de deux ans, le 18 juillet 2017 une autre antenne relais du sud de l'Ardèche, à St-Laurent-sous-Coiron, près du col de l'Escrinet, avait été incendiée et 165 000 foyers ardéchois et dromois privés de téléphone et de TNT. Et quelques semaines plus tôt le 15 juin 2017, c'est l'antenne de Beaufort-sur-Gervanne dans le Diois, qui avait été sabotée. 

Sur le même sujet

Un exemple de start-up en Auvergne

Les + Lus